20 mois pour le barricadé de la rue Hemingway

L'homme de 35 ans a plaidé coupable, mercredi.... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

L'homme de 35 ans a plaidé coupable, mercredi.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Chicoutimien Kevin Tremblay, qui s'est barricadé durant plus de 16 heures sur la rue Hemingway, à Chicoutimi, en juillet dernier, est condamné à 20 mois de prison.

L'homme de 35 ans a plaidé coupable, mercredi, au Palais de justice de Chicoutimi, devant le juge Pierre Lortie, de la Cour du Québec. Le magistrat a entériné la suggestion commune de Me Jean-Sébastien Lebel, de la Couronne, et de Me Charles Cantin, en défense.

Tremblay avait semé l'émoi dans le quartier des écrivains durant la fin de semaine du 23 juillet, alors qu'il se trouvait chez sa mère.

Évacuation

Quelques citoyens avaient dû être évacués en raison des dangers entourant cette affaire.

L'individu avait été accusé de menaces de mort, d'avoir pointé une arme à feu en direction des policiers et d'utilisation d'une arme à feu dans un dessein dangereux.

Incarcéré depuis le début des procédures, Tremblay a vu le juge Lortie lui accorder l'équivalent de 11 mois de détention préventive. Il doit encore purger neuf mois de prison avant de pouvoir reprendre sa liberté.

Mercredi, plusieurs des policiers qui étaient intervenus sur les lieux de l'événement ont assisté aux plaidoyers de culpabilité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer