Nouvelle stratégie contre l'ivresse au volant

Martin Lavallière, Ph.D. professeur au département des sciences... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Martin Lavallière, Ph.D. professeur au département des sciences de la santé, Denis Boucher, directeur de la Sécurité publique de Saguenay, Carl Dufour, président de la commission de la sécurité publique, et Julie Gagnon, conseillère en sécurité routière à la SAAQ, ont présenté le nouveau plan d'action visant à contrer la conduite avec les facultés affaiblies.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Étant donné que Saguenay est la région métropolitaine ayant le plus haut taux de conduite avec les facultés affaiblies, la Sécurité publique appliquera un plan d'action visant à sensibiliser davantage les conducteurs.

Plus de barrages routiers et des travaux de recherches afin de trouver les facteurs qui influencent le comportement délinquant des conducteurs font partie de l'arsenal dévoilé mercredi par le directeur de la SPS, Denis Boucher, le professeur au programme de kinésiologie à l'UQAC Martin Lavallière, le président de la commission de la sécurité publique, Carl Dufour, et Julie Gagnon, conseillère en sécurité routière à la Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ). 

« On constate année après année qu'on obtient toujours le même résultat quant au nombre de constats d'ivresse au volant qui stagne autour de 300 dossiers. On a décidé de concentrer nos efforts et de se demander si on vise la bonne clientèle. On a un objectif de réduction du nombre de constats. Notre intention est de publiciser davantage nos opérations et leurs résultats », explique M. Boucher.

Parmi les outils qui continueront à être mis de l'avant, la police continuera de promouvoir la pièce de théâtre Impact, laquelle sera désignée maintenant sous le nom de Campagne Impact. La pièce de théâtre, qui sera présentée à un public de jeunes de 5e secondaire, présente les conséquences de la conduite avec facultés affaiblies lorsqu'un jeune provoque un accident après son bal de finissants en état d'ébriété. La pièce présentée par Diffusion Saguenay sera présentée les 20 avril prochain au Théâtre du Palais municipal. Une autre présentation grand public aura lieu la même journée.

Le plan comprend d'autres actions, dont une hausse des barrages routiers, l'exposition de voitures accidentées laissée à des endroits stratégiques et des panneaux portant un message dans les arénas. Certaines mesures seront mises en place afin d'assurer le retour sécuritaire des finissants lors des activités d'avant et après bal. Une entente de partenariat a été signée avec l'organisme Ado et vie de quartier et les travailleurs de rue de Chicoutimi et Jonquière pour la distribution de 3000 $ de coupons « Cool taxi ».

Outre ces initiatives, l'UQAC, via son programme de kinésiologie et le Centre intergénérationnel sur les saines habitudes de vie, lancera des travaux de recherche afin de mieux connaître les personnes arrêtées pour ivresse au volant. Ces travaux permettront de connaître quels sont les facteurs qui influencent le phénomène, explique M. Lavallière. Est-ce que les grandes distances sur le territoire de Saguenay, le ratio d'automobiles, le profil de consommation peuvent avoir une influence ? Ce sont des questions auxquelles tenteront de répondre les chercheurs.

Selon M. Lavallière, ces travaux permettront d'adapter et de moduler les campagnes de prévention en fonction des clientèles visées.

Le service de la sécurité publique prévoit investir 50 000 $ dans le plan d'action, une somme qui s'ajoute aux 21 700 $ provenant de la SAAQ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer