Le centre communautaire Saint-Marc à La Baie rasé par les flammes

  • Le centre communautaire Saint-Marc, à La Baie, a été rasé par les flammes, samedi. (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Le centre communautaire Saint-Marc, à La Baie, a été rasé par les flammes, samedi.

    Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

  • 1 / 7
  • L'incendie de l'immeuble où logeaient plusieurs organismes communautaires a sonné l'alarme générale vers 7h45. Une quarantaine de pompiers tentaient toujours d'éteindre le brasier, samedi après-midi. Leur travail a été compliqué par le temps très froid. (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    L'incendie de l'immeuble où logeaient plusieurs organismes communautaires a sonné l'alarme générale vers 7h45. Une quarantaine de pompiers tentaient toujours d'éteindre le brasier, samedi après-midi. Leur travail a été compliqué par le temps très froid.

    Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

  • 2 / 7
  • Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, et la conseillère municipale Martine Gauthier se sont rendus sur les lieux de l'incendie et se sont faits rassurants. Les organismes qui logeaient au centre communautaire Saint-Marc seront relocalisés et l'immeuble sera reconstruit. - Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, et la conseillère municipale Martine Gauthier se sont rendus sur les lieux de l'incendie et se sont faits rassurants. Les organismes qui logeaient au centre communautaire Saint-Marc seront relocalisés et l'immeuble sera reconstruit. - Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

    Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

  • 3 / 7
  •  (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

  • 4 / 7
  •  (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

  • 5 / 7
  •  (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

  • 6 / 7
  •  (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

  • 7 / 7

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Un violent incendie a complètement ravagé le centre communautaire Saint-Marc, à La Baie, samedi matin. Propriété de la Ville, le bâtiment parti en fumée abritait plusieurs organismes communautaires, dont la Saint-Vincent de Paul, l'AFÉAS, un club de photographie et une garderie.

L'alarme a été sonnée vers 7h45. Les pompiers de trois casernes ont été déployés sur les lieux, mais la force du brasier a vite nécessité le déclenchement de l'alarme générale. Les sapeurs croyaient d'abord être en mesure de maîtriser les flammes, mais l'âge vénérable du bâtiment de la rue Saint-Marc a fait en sorte que le feu s'est rapidement propagé dans l'entretoit, puis au reste de l'immeuble. Une quarantaine de pompiers ont été mis à profit. Ils ont travaillé toute la journée par un froid extrême. Comme l'a souligné le chef aux opérations du Service de sécurité incendies de Saguenay, Pierre Chouinard, c'est d'ailleurs les conditions météo qui ont nécessité le déploiement de toutes les équipes.

«Les gars sont gelés et doivent se relayer pour se réchauffer. L'eau et le froid, ça ne fait pas bon ménage et certains de nos appareils ont gelé», a-t-il dit, lorsqu'invité à faire le point en milieu d'après-midi. Le brasier faisait toujours rage et une pelle mécanique venait d'arriver sur les lieux pour faciliter le travail des pompiers.

Les causes de l'incendie ne sont pas encore connues et une enquête permettra de faire la lumière sur les événements.

Le maire sur place

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a cru bon de se rendre sur les lieux vers 10h15 pour rassurer les citoyens du secteur et rencontrer les journalistes. Il a rappelé que la Ville détient des assurances pour ce type de sinistre.

«L'essentiel, c'est qu'il n'y a pas de blessés et on est assurés. On a toujours le déductible de 250 000$ prévu sur chacune de nos bâtisses, mais pour ça, on a toujours des réserves de prévues chaque année et on en a amplement en ce moment. On a près de 300 bâtisses alors c'est certain que chaque année, on risque d'en perdre une», a mis en relief le maire.

Flanqué de la conseillère du secteur, Martine Gauthier, Jean Tremblay a confirmé que le pavillon communautaire serait reconstruit et que la priorité, lundi matin, serait de rencontrer les représentants des organismes concernés.

«On va leur demander quels sont leurs besoins et comment on pourrait adapter la nouvelle construction à ces besoins-là. J'espère qu'on va pouvoir commencer les travaux ce printemps pour une ouverture à l'automne. [...] Ça se pourrait aussi qu'on les déménage. S'ils nous disent que ce n'est pas l'endroit idéal pour eux, on pourrait reconstruire ailleurs», a déclaré le premier magistrat.

En attendant, la Ville va évaluer les espaces dont elle dispose pour offrir des locaux temporaires aux organismes qui se trouvent aujourd'hui à la rue. Martine Gauthier a évoqué la Maison des jeunes et le sous-sol du Théâtre du Palais municipal de La Baie. Le maire a aussi parlé du Vieux-Théâtre, qui pourrait être converti pendant quelques mois.

«C'est sûr que ces organismes vont vivre une période de transition désagréable. Un feu, c'est toujours surprenant. Ça fait peur. Quand tu regardes ça brûler, c'est effrayant et ça surprend. Mais on va s'organiser», a-t-il renchéri.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer