Bébé mort dans une poubelle: la mère impassible en cour

Marie-Pier Normand-Lejeune a esquissé quelques sourires en direction... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Marie-Pier Normand-Lejeune a esquissé quelques sourires en direction de ses avocats, Me Marie-Ève Saint-Cyr et Me Xavier Jean-Gagnon.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est complètement impassible que Marie-Pier Normand-Lejeune a assisté à la première journée de son enquête préliminaire, lundi, au Palais de justice d'Alma. La dame de 24 ans est accusée de meurtre au deuxième degré, de suppression de part et d'outrage à un cadavre.

Marie-Pier Normand Lejeune.... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Marie-Pier Normand Lejeune.

Photo tirée de Facebook

L'enquête préliminaire est frappée d'une ordonnance de non-publication, de sorte qu'il est impossible de révéler les éléments de preuve qui ont été exposés lundi.

En février 2015, Normand-Lejeune a donné naissance dans la salle de bain de l'appartement qu'elle occupait à l'époque, à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. Le bébé a été retrouvé par les policiers dans un sac, dans une poubelle située à l'extérieur de la maison.

Lundi, menottée dans le box des accusés, Normand-Lejeune est restée stoïque tout au long du témoignage de la pathologiste judiciaire du Laboratoire de médecine judiciaire et de médecine légale. Même chose lorsqu'une policière ayant été appelée sur les lieux du drame a témoigné. Vêtue d'un chandail de laine à manches courtes, Normand-Lejeune a esquissé quelques sourires en direction de ses avocats, Me Marie-Eve Saint-Cyr et Me Xavier Jean-Gagnon, lorsque ceux-ci lui ont adressé la parole.

Si elle est reconnue coupable, la Nord-Côtière s'expose à une peine de prison à vie, sans possibilité de libération avant 10 à 25 ans.

Marie-Pier Normand-Lejeune est la mère d'un autre enfant, mais celui-ci lui avait été retiré avant les événements, sous la recommandation de la Direction de la protection de la jeunesse.

L'enquête préliminaire se poursuivra jusqu'à jeudi au Palais de justice d'Alma, devant le juge Michel Boudreault de la Cour du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer