Accident mortel à Saint-Méthode: l'identité du motocycliste dévoilée

Une manoeuvre de dépassement a été fatale, pour... (Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Une manoeuvre de dépassement a été fatale, pour un homme de 47 ans de Dolbeau-Mistassini.

Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Dominic Tremblay, 47 ans, de Dolbeau-Mistassini, est le motocycliste qui est mort après une violente collision frontale survenue samedi après-midi, sur la route 373, à la hauteur de l'aéroport de Saint-Méthode. L'enquête est toujours en cours, a-t-on indiqué à la Sûreté du Québec.

La victime circulait parmi un groupe de trois motocyclistes lorsqu'elle est entrée en collision frontale avec une voiture qui venait en sens inverse. L'accident est survenu vers 16h15. Tel qu'en témoignent les débris de la motocyclette et de la voiture, l'impact fut d'une rare violence.

Selon des témoins, les motards se dirigeaient en direction de Dolbeau-Mistassini. Le premier aurait réussi à dépasser un automobiliste alors que le second n'a eu aucune chance. Quant au troisième, il aurait été capable d'éviter le pire.

Dans les secondes qui ont suivi la tragédie, des dizaines d'automobilistes s'étaient arrêtés en bordure de la chaussée pour prêter secours aux victimes. La personne qui conduisait la voiture a été transportée à l'Hôpital de Dolbeau-Mistassini pour un choc nerveux.

«Le motocycliste gisait au sol, en bordure de l'accotement. La personne était immobile. Son casque ne semblait plus sur sa tête», ont raconté des témoins, à la journaliste du Progrès-Dimanche. «C'était marquant comme scène.»

«Plusieurs personnes étaient debout, autour de la victime, en attendant les secours. Je ne connais pas son état, mais je suis presque sûre que son casque n'était plus sur sa tête. Ça m'a bouleversé. Ç'a dû cogner fort», a ajouté une automobiliste.

Les circonstances de cette histoire seront précisées en cours d'enquête. Mais plusieurs ont raconté que le soleil était aveuglant à cet endroit, au moment de l'impact.

La route 373 a été fermée pendant plusieurs heures afin que les policiers puissent faire la lumière sur les circonstances entourant le drame. Elle l'était toujours au moment d'écrire ces lignes.

Un reconstitutionniste en collision de la Sûreté du Québec a été demandé sur les lieux. L'identité de la victime n'était toujours pas dévoilée par les autorités policières au moment de mettre sous presse. Avec Myriam Gauthier

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer