Sept ans pour avoir séquestré,agressé et volé des aînés

Tommy Mourez-Bilodeau faisait partie du trio qui a... (Archives Le Quotidien, Laura Lévesque)

Agrandir

Tommy Mourez-Bilodeau faisait partie du trio qui a terrorisé un couple d'aînés dans cette résidence de Notre-Dame-de-Lorette, le 1er juillet 2015.

Archives Le Quotidien, Laura Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Tommy Mourez-Bilodeau écope d'une sentence de sept ans de prison pour avoir séquestré, agressé et volé des personnes âgées et avoir eu un rôle important dans une poursuite policière, dans les Hautes-Laurentides. Les événements se sont produits en juillet 2015.

Tommy Mourez-Bilodeau... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Tommy Mourez-Bilodeau

Photo tirée de Facebook

L'homme de 23 ans a avoué ses torts, jeudi matin, au Palais de justice de Roberval, alors qu'il devait subir un procès devant jury. Il a plaidé coupable à 20 des accusations qui pesaient contre lui.

À la suite d'une suggestion commune intervenue entre la poursuite et la défense, le juge Paul Guimond lui a fait prendre le chemin du pénitencier. Ce dernier passera les 64 prochains mois derrière les verrous, compte tenu de la détention préventive déjà purgée.

Mourez-Bilodeau faisait partie du trio qui a terrorisé un couple d'aînés de Notre-Dame-de-Lorette, le 1er juillet 2015. En compagnie de ses complices David Gignac et Jérémy Doré, il a fait irruption dans leur résidence en pleine nuit, alors qu'il était muni d'une arme de calibre 410. «Le monsieur faisait des mots croisés et il regardait la télévision. Son épouse dormait, au 2e étage. Il a entendu du bruit, s'est dirigé vers la porte, et la fenêtre a volé vers lui en éclats. Il a reçu un coup de la part de l'homme armé du fusil. Ce dernier pointait l'arme vers lui et demandait de lui donner de l'argent, car sinon, il allait le tuer», a relaté la procureure de la Couronne, Me Julie Villeneuve.

Les malfaiteurs ont quitté les lieux avec une somme de 840$ et des outils. Ils prenaient place à bord de deux véhicules et en ont abandonné un sur la route, en laissant l'arme chargée sur la banquette. Des automobilistes ont aperçu la voiture abandonnée et ont alerté les autorités.

«Les victimes sont marquées par l'événement. C'est encore difficile pour eux de se sentir en sécurité dans leur résidence. Ça affecte la capacité de l'homme à bien dormir la nuit», a poursuivi Me Villeneuve.

«Mon client aurait été un candidat possible pour une demande de délinquant dangereux, mais celle-ci ne se fera pas, puisque cela fait partie de l'entente intervenue», a confirmé l'avocat de la défense, Me Louis Belliard.

Hautes-Laurentides

Tommy Mourez-Bilodeau a aussi été arrêté en lien avec une poursuite policière survenue le 22 juillet 2015, dans les Hautes-Laurentides. Il a été impliqué dans un vol de roulotte, un vol dans un casino et un vol de voiture.

La poursuite policière est digne d'un film. Celle-ci a débuté sur le chemin de La Lièvre Nord et s'est étendue sur une distance de 40 kilomètres.

L'individu et son complice, Jérémy Doré, roulaient parfois jusqu'à 120 km/h dans des zones où la vitesse permise est de 50 km/h. Poursuivis par la police, les hommes roulaient à fond la caisse. Ils zigzaguaient, se désengageaient, circulaient en sens contraire. À cinq reprises, ils ont lancé des objets en direction de l'autopatrouille.

Considérant les risques de l'intervention, les policiers se sont même arrêtés en bordure de la route. Les suspects ont fait demi-tour et ont foncé à trois reprises sur le véhicule de la Sûreté du Québec. Ils ont repris la fuite et se sont rendus dans un chemin secondaire non pavé. Le véhicule a été retrouvé après avoir été abandonné par les suspects, qui ont été arrêtés quelques jours plus tard,

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer