La démission du directeur de la SPS réclamée

Denis Boucher... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Denis Boucher

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'avocat du policier Dany Harvey, Me Jean-Marc Fradette, réclame la destitution du directeur de la Sécurité publique de Saguenay, Denis Boucher, et la mise sous tutelle du corps de police municipal.

« Le maire [Jean Tremblay] devrait le révoquer de ses fonctions et mettre ce service de police là sous tutelle », a affirmé le criminaliste, en entrevue, à TVA, vendredi.

Le policier Dany Harvey a été acquitté au début de mois de septembre d'accusations de voies de fait sur une mineure. Il n'a pas été réintégré à son travail dans les semaines suivantes.

À la fin du mois de septembre, la SPS annonçait que le policier Harvey était suspendu et qu'il faisait maintenant l'objet d'une enquête en déontologie.

Quelques jours après cette annonce, Me Fradette avait interpellé le maire Jean Tremblay dans Le Quotidien en lui demandant d'interroger le directeur Denis Boucher dans ce dossier.

Le criminaliste affirmait alors que Dany Harvey faisait l'objet d'une vendetta et que cette histoire avait des allures de règlement de compte, propos qu'il a réitérés vendredi, en demandant que le policier soit réintégré à des tâches administratives.

Le maire Jean Tremblay avait alors affirmé qu'il était au courant du dossier de M. Harvey et que des discussions avaient été entamées avec l'état-major de la police de Saguenay.

Me Fradette avait annoncé à ce moment qu'il comptait déposer une poursuite civile contre Saguenay et le corps de police municipal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer