Plusieurs commerces cambriolés à Jonquière

Un immeuble sur le boulevard Harvey, à Jonquière,... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Un immeuble sur le boulevard Harvey, à Jonquière, a été victime d'un vol par effraction, dans la nuit de samedi à dimanche. Tous les commerces s'y trouvant ont été dévalisés et ont subi quelques dommages matériels.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'immeuble dans lequel se trouvent les locaux de la radio communautaire CKAJ 92,5, situés sur le boulevard Harvey à Jonquière, a été la cible de voleurs, dans la nuit de samedi à dimanche.

Plusieurs portes et plusieurs tiroirs qui étaient fermés... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 1.0

Agrandir

Plusieurs portes et plusieurs tiroirs qui étaient fermés à clé ont été brisés lorsque le ou les voleurs se sont introduits dans les locaux de la station de radio communautaire.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Portes et fenêtres ont été défoncées, et tous les commerces qui se trouvent à cet endroit ont été volés.

« En fait, c'est l'animateur André Deschênes qui a constaté les dégâts lorsqu'il est rentré travailler dimanche matin, raconte le directeur général de CKAJ 92,5, Jean-François Schuld. Il a remarqué que nos portes, et toutes les portes de l'immeuble en fait, avaient été défoncées ».

D'après M. Schuld, les voleurs sont repartis avec 1500 $ en argent. « Je ne sais pas pour les autres, mais pour nous, en plus de l'argent dérobé, il y a un ordinateur portable qui a été volé et il y a les dommages causés également », ajoute-t-il.

Il explique que les voleurs ont forcé toutes les portes qui se trouvaient dans la station en plus de tous les tiroirs qui avaient une serrure.

Le copropriétaire des Productions Virtuoses, Alain Duchaine, explique que l'animateur de CKAJ l'a prévenu. « Je suis quand même soulagé, car je m'attendais à des dommages pires que ce qu'il y avait », raconte-t-il. En tout, 300 $ ont été volés, en plus de quelques dommages matériels. Selon lui, les autres commerces n'ont pas été touchés davantage également.

« Heureusement, dans l'immeuble, ce sont des commerces qui n'ont pas beaucoup d'argent à l'intérieur. Ce sont surtoutdes papiers », explique-t-il.

Selon le lieutenant en service Jean-François Imbeau de la Sécurité publique de Saguenay, un enquêteur sera affecté au dossier lundi, pour déterminer, entre autres, par quel endroit se sont introduits le ou les malfaiteurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer