Volés et séquestrés par leur fils

Une dizaine de véhicules de la Sûreté du... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Une dizaine de véhicules de la Sûreté du Québec étaient stationnés devant la maison des victimes.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Trois individus ont séquestré un couple de Saint-Honoré, mercredi midi. Les hommes ont pénétré par effraction dans la résidence du boulevard Martel dans le but d'obtenir de l'argent. Parmi les trois suspects, qui ont tous été arrêtés, se trouvait le fils des victimes. Au moment de mettre sous presse, les trois hommes étaient toujours interrogés.

Vers 11h30, mercredi, celui qui semble être le leader du groupe a pénétré chez ses parents en compagnie de deux hommes âgés d'une vingtaine d'années. Les trois suspects sont connus du milieu policier.

Une fois à l'intérieur de la demeure, ils auraient forcé les deux victimes âgées dans la soixantaine à leur remettre de l'argent. Ils les auraient également empêchés de sortir, mais ne les auraient pas violentés.

Selon les informations obtenues, c'est la dame qui aurait réussi à convaincre les trois individus de quitter la résidence. Les trois hommes ont pris la poudre d'escampette dans les bois situés derrière la maison.

Le principal suspect, qui venait tout juste de sortir de prison, avait une interdiction de se trouver à cet endroit et ne pouvait pas importuner ses parents. Ce ne serait d'ailleurs pas la première fois qu'il commet ce genre de crime.

Lorsque les trois suspects ont fui les lieux, le propriétaire de la résidence est sorti de chez lui puis a intercepté un voisin qui passait par là. «J'avais vu les trois individus marcher en direction de la maison un peu plus tôt, mais je n'avais pas fait de cas. Je suis parti au village et lorsque je suis revenu, le propriétaire de la résidence m'a arrêté sur le boulevard pour que j'appelle la police», a raconté le voisin, qui préfère ne pas être identifié.

Les premiers agents de la Sûreté du Québec sont arrivés sur les lieux peu de temps après l'appel au secours du voisin. Une chasse à l'homme a été enclenchée et les deux plus jeunes suspects ont vite été retracés, à l'intersection du boulevard Martel et du chemin du lac Larrivée. Ils étaient à pied.

Des recherches en VTT ont été entreprises par les agents, puis les services de chiens renifleurs ont été nécessaires. Pendant ce temps, d'autres policiers tentaient de récupérer des indices autour de la maison des victimes.

Le fils du couple a finalement été épinglé tard en soirée, mercredi. Le sergent de la Sûreté du Québec, Claude Denis, a affirmé au Quotidien que l'homme avait été arrêté puis amené au poste, mais ne pouvait donner de plus amples détails sur les circonstances de l'arrestation ni indiquer où se trouvait le suspect lorsque les policiers l'ont retracé.

Le Quotidien était passé devant la demeure du couple vers 20h30, où une seule voiture de patrouille était stationnée.

Les trois individus devraient comparaître jeudi, au Palais de justice de Chicoutimi.

Les enquêteurs ont été dépêchés sur les lieux... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

Les enquêteurs ont été dépêchés sur les lieux sur l'heure du midi, mercredi.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Les agents s'affairaient à récolter des indices aux... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 2.1

Agrandir

Les agents s'affairaient à récolter des indices aux alentours de la résidence.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Les premiers agents de la Sûreté du Québec sont arrivés sur les lieux peu de temps après l'appel au secours du voisin. Une chasse à l'homme a été enclenchée et les deux plus jeunes suspects ont vite été retracés, à l'intersection du boulevard Martel et du chemin du lac Larrivée. Ils étaient à pied. 

Des recherches en VTT ont été entreprises par les agents, puis les services de chiens renifleurs ont été nécessaires. Pendant ce temps, d'autres policiers tentaient de récupérer des indices autour de la maison des victimes. 

Le fils du couple a finalement été épinglé tard en soirée, mercredi. Le sergent de la Sûreté du Québec, Claude Denis, a affirmé au Quotidien que l'homme avait été arrêté puis amené au poste, mais ne pouvait donner de plus amples détails sur les circonstances de l'arrestation ni indiquer où se trouvait le suspect lorsque les policiers l'ont retracé. 

Le Quotidien était passé devant la demeure du couple vers 20h30, où une seule voiture de patrouille était stationnée. 

Les trois individus devraient comparaître jeudi, au Palais de justice de Chicoutimi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer