Deux «ballounes» en 30 jours

Patrick Claveau a pu reprendre sa liberté, lundi matin, malgré une deuxième... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Patrick Claveau a pu reprendre sa liberté, lundi matin, malgré une deuxième arrestation en 30 jours pour conduite d'un véhicule automobile avec les facultés affaiblies.

L'homme de 40 ans de Jonquière a été intercepté par les policiers de la Sécurité publique de Saguenay (SPS) dimanche soir, vers 23h30, sur le boulevard du Royaume, à Jonquière, à la suite d'un appel d'un citoyen.

Lorsque les agents ont intercepté Claveau, ils ont rapidement constaté les symptômes reliés aux facultés affaiblies. L'individu, représenté par Me Gitane Smith, de l'Aide juridique, a dû souffler dans l'appareil de détection d'alcool. Il aurait présenté un taux trois fois plus élevé que la limite permise par la loi (80 milligrammes d'alcool par 100 millilitres de sang).

Au moment d'arrêter Claveau dimanche soir, les policiers ont appris que l'individu avait aussi été intercepté le 3 septembre pour une autre histoire de conduite avec les facultés affaiblies.

Les policiers ont saisi le véhicule qu'il conduisait pour une période de 30 jours. Le hic, c'est que la voiture ne lui appartenait pas. C'était plutôt celle de sa compagne.

Claveau a été remis en liberté sous diverses conditions. Son permis de conduire lui a été retiré et il a dû effectuer un dépôt d'argent. Son dossier reviendra au tribunal le 1er novembre.

L'individu possède un antécédent de conduite avec les facultés affaiblies remontant à 1996.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer