20$ d'amende au lieu de la prison

Palais de Justice de Chicoutimi... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Palais de Justice de Chicoutimi

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'intervention du criminaliste Julien Boulianne a permis à son client d'éviter une peine de prison de sept jours pour une histoire de possession simple de stupéfiants. Le client de l'avocat a plutôt plaidé coupable et a été condamné à une amende de 20 $.

L'histoire s'est passée mercredi au Palais de justice de Chicoutimi.

Le jeune homme de 22 ans, du boulevard de la Grande-Baie Sud, était sous mandat pour ne pas s'être présenté au Palais de justice d'Alma à la date qui avait été planifiée.

Cette obligation d'être au tribunal remontait à son arrestation quelques semaines auparavant dans le district judiciaire d'Alma. En compagnie de deux amis, il avait été pris en possession de 5,1 grammes de cannabis.

Apprenant qu'il était sous mandat, l'individu, qui n'a aucun antécédent judiciaire et qui n'était pas représenté par un avocat, s'est rendu de lui-même aux policiers de la Sécurité publique de Saguenay.

Mardi, il a comparu une première fois devant le juge Pierre Lortie, de la Cour du Québec. Il aurait voulu obtenir sa remise en liberté, mais la Couronne d'Alma s'y opposait. On lui a plutôt proposé de reporter le dossier à Alma lundi prochain. En attendant, l'individu restait incarcéré jusqu'à son prochain passage.

« Lorsque j'ai entendu ça, je me suis dit que ça ne pouvait se passer comme ça. Je me suis levé et j'ai offert d'agir comme ami de la Cour. J'ai demandé le transfert du dossier d'Alma vers Chicoutimi. J'ai suggéré de reporter le dossier à mercredi. Et devant le juge, nous avons réglé pour une amende de 20 $ », a expliqué Me Boulianne.

« Je trouvais inconcevable d'envoyer un individu sans antécédent judiciaire en détention durant près d'une semaine pour une histoire comme celle-là. Il est facile d'imaginer les coûts reliés à son incarcération et à son transport pour finir avec une amende de 20 $ », a ajouté le criminaliste, qui n'a voulu qu'aider un accusé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer