Agression sexuelle: le suspect du parc toujours recherché

Une dame d'une quarantaine d'années qui se promenait seule dans les sentiers du... (Photo Le Quotidien, Yohann Gasse)

Agrandir

Photo Le Quotidien, Yohann Gasse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Une dame d'une quarantaine d'années qui se promenait seule dans les sentiers du parc de la Rivière-du-Moulin aurait subi une agression sexuelle, mardi, en début d'après-midi, dans le secteur de la place de l'Ermitage, à moins d'un kilomètre de l'entrée principale. Plusieurs policiers ont été mobilisés afin de ratisser le lieu public.

Vers 12 h 43, les policiers de la Sécurité publique de Saguenay (SPS) ont reçu un appel de la dame qui a réussi à se libérer de son agresseur. Selon l'agent Bruno Cormier, un individu âgé d'environ 30 à 45 ans aux cheveux blond châtain et vêtu d'une casquette bleu royal, d'un chandail à manches longues de couleur noire et d'un pantalon noir s'est présenté derrière elle et s'est livré à des attouchements aux seins et aux parties génitales. Selon Bruno Cormier, l'individu aurait tenté d'entraîner sa victime dans un boisé, mais elle a pu se libérer et regagner son véhicule pour appeler la police.

Rapidement, plusieurs policiers, experts en scène de crime ainsi qu'une ambulance se sont présentés à l'accueil du parc et ont pu interroger la victime. D'autres ont contrôlé les entrées et sorties des personnes tandis qu'un policier a été affecté à relever les numéros des plaques des automobiles stationnées. Un patrouilleur monté sur une moto semi-route a effectué une tournée du parc d'une superficie de douze millions de pieds carrés accessibles par plusieurs points d'entrée.

En milieu d'après-midi, la victime a été ramenée sur la scène du crime présumé accompagnée d'un enquêteur afin de vérifier certaines informations.

Selon M. Cormier, le parc de la Rivière-du-Moulin ne constitue pas un secteur problématique, habituellement, puisque le nombre de plaintes provenant de citoyens pour ce secteur est peu élevé. Toutefois, des rencontres avec certains citoyens qui s'apprêtaient à fréquenter le parc ont permis de constater que certains remarquent la présence d'individus aux comportements plus ou moins erratiques, allant même jusqu'à affirmer que l'endroit est parfois un lieu de rencontres pour des échanges sexuels. Toutefois, aucune information n'a pu être accréditée. 

Du côté de Saguenay, le porte-parole Jeannot Allard a mentionné qu'il n'y a pas de surveillance particulière. Selon lui, ce parc est tellement fréquenté qu'une bonne partie de la surveillance se fait d'elle-même.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer