Petite fille retrouvée avec un inconnu: la thèse de l'enlèvement écartée

La petite fille qui a disparu d'une plage pour être retrouvée main dans la main... (Archive La Presse)

Agrandir

Archive La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La petite fille qui a disparu d'une plage pour être retrouvée main dans la main avec un inconnu, dimanche, dans un boisé du Lac-Saint-Jean, n'aurait pas été victime d'un enlèvement. Selon les informations obtenues par Le Quotidien, une mauvaise interprétation des intentions de l'individu serait au coeur de cette histoire qui a pris de l'ampleur sur les réseaux sociaux.

Le Quotidien rapportait lundi que des parents almatois avaient évité de peu le cauchemar de toutes les familles, alors que leur petite fille avait échappé à leur surveillance lors d'une sortie à la plage, pour être ensuite retrouvée main dans la main avec l'inconnu dans un boisé.

La Sûreté du Québec ne peut confirmer si une enquête a été ouverte et si une plainte a bien été enregistrée. Toutefois, selon les informations obtenues par Le Quotidien, les policiers auraient bel et bien ouvert une enquête. Ils auraient d'ailleurs rencontré l'individu, qui ne représenterait pas une menace, et le père de la jeune fille pour en arriver à la conclusion qu'un malentendu était au coeur de cette enquête. L'homme aurait voulu raccompagner la fillette vers ses parents et n'avait aucune mauvaise intention.

Toujours selon nos sources, les thèses de l'enlèvement et de la pédophilie seraient écartées.

Contacté via Facebook, le père de famille a confié être surpris par l'écho considérable que son histoire a eu sur les internautes. Il avoue qu'il s'agit d'un sujet sensible. Les policiers sont entrés en contact de nouveau avec lui lundi, relate-t-il, pour ravoir d'autres précisions. « Ils ont trouvé l'homme et quelques affaires ne concordaient pas. J'attends de voir ce qui va se passer. »

Samedi, les parents ont cherché intensément l'enfant, jusqu'à ce que le père se rappelle avoir aperçu un homme étrange un peu plus tôt. L'Almatois a couru dans la direction prise par l'individu et aurait parcouru environ 650 pieds dans un boisé, avant d'apercevoir sa fille avec l'individu, qui aurait pris la fuite dans son automobile.

L'histoire a soulevé l'indignation des internautes, qui ont partagé la publication quelque 600 fois sur le réseau social. Plusieurs ont témoigné leur soutien à la famille. Avec Dominique Gobeil

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer