Le tireur de Saint-Nazaire subira son procès en octobre

Après avoir roulé sur cinq kilomètres, la voiture... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Après avoir roulé sur cinq kilomètres, la voiture conduite par Jean-Philippe Côté s'est retrouvée dans le fossé, le long de la route Labrecque, où les policiers ont pu le cueillir sans difficulté.

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Jean-Philippe Côté, ce jeune homme qui avait tiré des coups de feu et fuit les policiers à Saint-Nazaire en juillet dernier, subira son procès le 6 octobre prochain. Il risque une peine minimale de quatre ans de pénitencier.

Le premier week-end de juillet, les policiers de la Sûreté du Québec sont appelés à se rendre à une résidence de Saint-Nazaire, car des voisins disent avoir entendu des coups de feu. À leur arrivée, Jean-Philippe Côté a pris la fuite et a été poursuivi sur une distance d'environ trois kilomètres. Il a perdu la maîtrise de son véhicule et s'est retrouvé dans le fossé. Les agents ont procédé à son arrestation.

L'individu de 24 ans, qui possède un antécédent judiciaire pour avoir mordu un policier, est accusé d'avoir déchargé une arme à feu sans se soucier de la vie ou de la sécurité d'autrui, de conduite avec les facultés affaiblies, de fuite des policiers, de menaces et d'entrave aux policiers et de bris de conditions.

S'il est déclaré coupable du chef d'accusation d'avoir déchargé une arme à feu sans se soucier de la vie d'autrui, Côté recevra une sentence minimale de quatre ans de prison, comme le prévoit le Code criminel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer