Monitrice de 17 ans d'un camp de cadets

Blessée à la tête par une hélice

La monitrice est passée sous le bateau et... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

La monitrice est passée sous le bateau et a été heurtée à la tête par l'hélice. Un autre cadet est tombé de l'embarcation, mais il n'a pas été blessé.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une monitrice de 17 ans d'un camp de cadets a subi de graves blessures à la tête lors d'une expédition en bateau pneumatique sur la rivière Saguenay, près du Club de voile à Shipshaw, après être tombée à l'eau et avoir été frappée par l'hélice du moteur.

La jeune fille, originaire de la région de Québec, a été rapidement transportée à l'hôpital pour des «traitements urgents», a souligné la Sécurité publique de Saguenay (SPS). Elle a été blessée vers 9h30 samedi matin. La jeune fille est sortie du bloc opératoire vers 17h. Elle a été placée en soins intensifs et est sous surveillance.

«La cadette a été transférée de l'Hôpital de Jonquière à celui de Chicoutimi et se trouve dans un état stable», a déclaré en fin d'après-midi la capitaine Lissa Rivet, officière aux affaires publiques pour le Centre d'entraînement des cadets de Bagotville.

Les parents avaient alors rejoint l'adolescente à l'établissement de santé. Ils veulent se concentrer sur la guérison de leur fille et être le plus discrets possible.

«Pour le moment, ce qu'on peut dire, c'est que les membres du personnel concerné sont en contact avec les parents de la jeune fille pour leur offrir tout le soutien nécessaire», ajoute Mme Rivet.

«Elle supervisait un module d'apprentissage de navigation d'embarcations légères et le conducteur a fait une mauvaise manoeuvre», poursuit la capitaine. Selon nos informations, ce dernier aurait été surpris par une vague plus forte.

La victime prenait place dans l'embarcation de marque Zodiac de 14 pieds possédant un moteur 25hp, avec trois autres personnes. Elle était dans un état semi-conscient quand l'appel a été transmis au 911. Selon la SPS, la jeune fille avait perdu beaucoup de sang. Ses blessures s'étendaient de son front à l'arrière de sa tête.

Un autre cadet est tombé à l'eau, mais n'a pas été blessé. Tous portaient une veste de flottaison.

Les policiers de la Sécurité publique de Saguenay mènent leur enquête. Les bateaux pneumatiques impliqués sont gardés sur la plage en attendant leur inspection.

L'officier assure que l'organisation dispose d'un système efficace pour assurer la sécurité des jeunes et que les mesures ont été appliquées rapidement.

«Nous avons un quota de cadets-cadres, des jeunes de 16 ans et plus qui ont passé toutes les qualifications requises, qui peuvent se trouver sur l'eau avec les autres. Toutes les règles de sécurité ont été respectées. Nous faisons tout notre possible pour veilleur au bien-être des jeunes. Tous ceux qui ont été touchés de près ou de loin pourront recevoir du soutien moral.»

Des adolescents de tout le Québec participent au camp estival à Bagotville. Ils sont présents dans la région depuis déjà quelques semaines. Environ 1600 au total viendront cette année.

Le centre d'entraînement a installé des tentes militaires sur les terrains du Club de voile Saguenay pour avoir accès à ses propres équipements en tout temps. Des formations ont lieu chaque jour sur le site avec une centaine de participants en moyenne, provenant du corps des cadets de la marine. Avec Laure-Gagnon Tremblay

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer