Prison de Roberval: refus d'obtempérer et bris d'équipements

Une intervention policière était en cours dans la... (Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Une intervention policière était en cours dans la nuit de samedi à dimanche à la prison de Roberval.

Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Neuf prisonniers ont refusé d'obtempérer au moment de retourner dans les cellules pour la nuit, samedi, commettant des bris d'équipements à la nouvelle prison de Roberval. L'équipe correctionnelle d'intervention d'urgence a été requise.

«Vers 1h30, tout était rentré dans l'ordre. Nous ne connaissons pas encore les motifs, explique la responsable des communications du ministère, Alexandra Paré. Une enquête interne sera menée. Ce sont des choses qui arrivent à l'occasion. Il y a eu un désordre également dans une prison de Montréal la semaine dernière.»

Le maire de Roberval, Guy Larouche, veut que davantage d'agents correctionnels soient embauchés à la prison de Roberval. L'événement qui s'est produit dans la nuit de samedi à dimanche, et qui a nécessité la présence de nombreux policiers, «n'est pas sécurisant pour la population, pour les prisonniers et pour les employés de la prison», selon le maire.

Le maire Larouche se range derrière les arguments du Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec, qui demande que 15 nouveaux agents soient embauchés. Le gouvernement avait consenti à ce que sept agents entrent en poste dans les prochaines semaines.

«Avec cet événement, je veux qu'on s'assure qu'il y aura encore plus d'agents. Qu'ils y aillent avec 15. Ce n'est pas sécurisant pour la population. Ce qui est rassurant, c'est de voir la rapidité avec laquelle la Sûreté du Québec est venue en appui. C'était très efficace. Ça n'a pas été long avant que ça revienne dans l'ordre. (...) Cet événement soulève beaucoup de questions. Si les gardiens doivent faire beaucoup d'heures supplémentaires, s'ils sont fatigués, c'est clair qu'ils sont moins vigilants.»

Le conseil de Ville de Roberval se réunira lundi et la question sera abordée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer