Les faits divers en bref

Saisie de cigarettes (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Saisie de cigarettes

La Sûreté du Québec a saisi 60 cartons de cigarette de contrebande, à Saint-Honoré, mardi matin.

Munis d'un mandat de perquisition, les policiers de la MRC du Fjord ont épinglé un homme de 80 ans et son fils de 40 ans, dans une résidence du Chemin du Pic.

Les individus appréhendés ont été rencontrés sur place. Ils devraient faire face à des accusations en vertu de la Loi concernant l'impôt sur le tabac.

Lors de la perquisition, les forces de l'ordre ont également mis la main sur une somme d'argent.

Il n'y aura pas d'autopsie

Il n'y aura pas d'autopsie de pratiquée sur le corps de l'homme de 43 ans qui a été retrouvé dans un logement du boulevard Saguenay Est, lundi, en fin d'après-midi.

Le coroner Sylvain Truchon estime que l'analyse de la scène et les expertises toxicologiques devraient suffire à répondre à ses interrogations.

La cause du décès sera confirmée au cours des prochaines semaines.

Le corps inanimé a été retrouvé par une connaissance de l'individu.

Aucune marque de violence n'a été observée. La thèse de l'acte criminel est écartée.

La victime était connue des milieux policiers.

Saisie de cigarettes (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 3.0

Agrandir

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Début d'incendie

Un incendie a éclaté dans un entrepôt abandonné de l'ancienne quincaillerie Potvin & Bouchard de Jonquière, mardi soir. C'est la deuxième fois qu'un tel événement se produit depuis septembre 2015.

Le Service de sécurité incendie de Saguenay a reçu un appel à 19h58 pour l'incendie qui venait de se déclarer.

Des citoyens affirmaient avoir aperçu des flammes et de la fumée qui sortaient du bâtiment.

«À notre arrivée, nous avons constaté un début d'incendie au niveau du plancher avec un début de propagation à la structure, souligne Nicolas Guay, chef aux opérations pour le Service de sécurité incendie. Nous sommes passés tout de suite en mode extinction et le feu a été éteint en quelques minutes.»

Les causes de cet événement ne sont pas encore déterminées. Lors de l'incendie de 2015, la Sécurité publique de Saguenay a confirmé qu'il s'agissait bel et bien d'un incendie de cause criminelle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer