Un individu armé et barricadé se rend

Un homme armé s'est barricadé pendant près d'une... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Un homme armé s'est barricadé pendant près d'une heure mercredi.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Normand Boivin
Le Quotidien

Un jeune homme armé avec des idées noires a tenu les policiers de Saguenay en haleine pendant environ une heure, mercredi midi, avant de se rendre sans faire d'histoire.

En tout, l'opération a mobilisé une bonne quinzaine... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)) - image 1.0

Agrandir

En tout, l'opération a mobilisé une bonne quinzaine de policiers, patrouilleurs et enquêteurs.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

L'homme s'est rendu sans faire d'histoire, après une... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)) - image 1.1

Agrandir

L'homme s'est rendu sans faire d'histoire, après une heure.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Selon l'agent d'affaires publiques Bruno Cormier, la mère de l'individu, qui serait dans la vingtaine, a communiqué avec les policiers vers 11h30. Elle était inquiète, car son fils s'était enfermé dans sa chambre, avec possiblement des armes à feu, et il tenait des propos suicidaires.

Aussitôt, un important dispositif s'est déployé autour de la résidence du rang Saint-Pierre, à environ un demi-kilomètre du boulevard du Royaume.

Pendant que les policiers prenaient place pour isoler la demeure, on a demandé l'intervention de spécialistes en négociations et fait sortir la mère de la résidence. Pendant que les policiers discutaient avec elle des détails concernant la vie de son fils et que le dispositif achevait de se mettre en place, on a constaté du mouvement à l'intérieur du domicile pour finalement voir l'individu sortir calmement et sans arme, pour aller à la rencontre des policiers.

« Il a bien collaboré avec nous. Nous avons procédé à son arrestation avant de le remettre entre les mains des ambulanciers qui l'ont conduit à l'hôpital où il pourra avoir de l'aide », raconte l'agent Cormier.

Par la suite, les policiers ont pénétré dans la demeure pour saisir les armes à feu qu'il possédait. Bruno Cormier ne pouvait préciser si des accusations vont être portées contre lui. Seule l'enquête pourra le déterminer. Si jamais il y en a, ce ne sera pas en raison du déploiement policier, mais plutôt en rapport avec l'entreposage des armes, si jamais il y a accrocs à la loi.

En tout, l'opération a mobilisé une bonne quinzaine de policiers, patrouilleurs et enquêteurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer