Homme battu à La Baie: le quatrième accusé libéré

Louis-Vladimir Bataille avait été arrêté le 17 avril... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Louis-Vladimir Bataille avait été arrêté le 17 avril dernier.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Louis Vladimir Bataille, l'un des trois individus qui ont passé un homme de La Baie à tabac il y a quelques semaines, a pu reprendre sa liberté, mercredi, au Palais de justice de Chicoutimi. Mais il devra se soumettre à plusieurs conditions.

Le quatrième accusé libéréLe 17 avril dernier, Bataille et ses amis Djiezon Magnusson et Sandro José se sont rendus dans la région avec une liste d'individus à rencontrer afin de récupérer possiblement des sommes d'argent.

S'ils n'ont pas eu de succès avec le premier nom sur la liste, ils se sont rendus au domicile du deuxième en compagnie d'Éric Tremblay, un gars de la région. Lors de ce second arrêt, les choses ont dégénéré et ils ont battu un homme avec un bâton de baseball. Le trio montréalais prétendait avoir racheté la dette de la victime et que celle-ci devait les rembourser.

Les malfaiteurs sont accusés de voies de fait graves, d'extorsion, d'intimidation et de complot.

Le juge Paul Guimond, de la Cour du Québec, a accepté de remettre Bataille en liberté moyennant un dépôt de 1000$ en argent, une interdiction de se présenter dans le district judiciaire de Chicoutimi, sauf pour une présence devant le tribunal. Et il ne peut pas être en contact avec ses présumés complices.

Keven Gagnon pas pressé

Keven Gagnon a comparu au Palais de justice de Chicoutimi, mercredi. Il ne comprenait pas pour quelles raisons il se trouvait encore au tribunal, lui qui vient de purger une peine de 60 mois de pénitencier, dont 19 en détention préventive, pour trafic d'armes à feu, vols et introductions par effraction notamment en juillet 2013. Il a été remis en liberté en mars dernier, mais il a rapidement été arrêté de nouveau. «Je ne sais pas ce que je fais ici. Je n'ai pas eu le temps d'appeler mon avocat, Me Belliard (Louis). Pouvez-vous remettre mon enquête de remise en liberté jeudi prochain (11 mai) afin d'éviter de revenir ici pour rien? Vous me dites que je suis accusé de possession de stupéfiants et de bris. C'est pas tant pire. Je crois que ça mérite 15 jours de prison à peu près», a même lancé l'individu de 24 ans en s'adressant au juge Paul Guimond.

Coupable à distance

Un individu originaire de Saguenay, mais demeurant maintenant à Kitimat, en Colombie-Britannique, a envoyé un document signé à son avocat, Me Mélanie Décoste, pour enregistrer un plaidoyer de culpabilité pour une conduite avec les facultés affaiblies, survenue en juin 2013. L'homme avait soufflé un taux d'alcoolémie de .112. Il a été condamné à 1000$ d'amende. Les parties ont jugé qu'il aurait été beaucoup trop onéreux qu'il se déplace de l'autre bout du pays pour une accusation sommaire.

Louis Vladimir Bataille, l'un des trois individus qui ont... (Photo courtoisie) - image 4.0

Agrandir

Photo courtoisie

Michel Pagé recherché

La police de Saguenay recherche Michel Pagé pour une affaire de violence conjugale. Un mandat d'arrestation a été lancé pour épingler cet homme de 36 ans soupçonné d'avoir proféré des menaces dans un contexte conjugal. Selon les policiers, il pourrait se trouver à Saint-Bruno ou Saint-Gédéon. L'homme mesure 1,80 mètre et pèse 72 kg. Il a les cheveux bruns et les yeux bleu vert. Les gens qui détiennent des informations sur cet homme sont invités à communiquer avec la Sécurité publique de Saguenay au (418) 699-6000.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer