Billets d'infraction: le policier Bouchard obtient l'absolution

Le policier Robin Bouchard bénéficie d'une absolution inconditionnelle.... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Le policier Robin Bouchard bénéficie d'une absolution inconditionnelle. L'homme aujourd'hui à la retraite a plaidé coupable, lundi matin, à l'accusation d'avoir réduit des billets d'infraction aux automobilistes, alors qu'il en était au stade de son procès.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Normand Boivin
Le Quotidien

Le policier Robin Bouchard bénéficie d'une absolution inconditionnelle. L'homme aujourd'hui à la retraite a plaidé coupable, lundi matin, à l'accusation d'avoir réduit des billets d'infraction aux automobilistes, alors qu'il en était au stade de son procès.

Après le plaidoyer, le juge Richard P. Daoust a accepté la recommandation commune des procureurs en poursuite et en défense, tenant compte du fait que le policier avait mené une belle carrière de 30 ans à rendre service à la société.

La plainte avait été initiée parla partie patronale qui reprochait au policier d'avoir, au cours des mois de juillet et août 2013, réduit les billets d'infraction émis aux automobilistes, même si ses supérieurs l'avaient avisé de cesser cette pratique.

Sur les 254 billets émis durant la période, 251 indiquaient une vitesse variant de 53 à 59 kilomètres à l'heure dans une zone de 50 km/h, alors que la vitesse constatée était plus élevée, selon la prétention de la ville, après examen des billets.

Il était accusé de prévarication des fonctionnaires dans l'exécution des actes judiciaires. Il faut noter que le policier n'a tiré aucun avantage personnel de l'abaissement des billets.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer