Douze individus devant le juge à Alma

La Sûreté du Québec a mené une perquisition... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

La Sûreté du Québec a mené une perquisition sur la rue Scott, à Alma.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Douze individus ont comparu, mercred, devant le juge Paul Guimond, au Palais de justice d'Alma. Ils font face à des accusations de trafic de stupéfiants, de complot et de possession d'argent ou de biens obtenus criminellement, à la suite d'une vague d'arrestations et de perquisitions effectuées en matinée par la Sûreté du Québec.

Daisy Bernard-Miron... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

Daisy Bernard-Miron

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Parmi ceux-ci, Kathy Tremblay (24 ans), Marc-André Lemieux (32 ans), Éric Lemieux (28 ans), Jonathan Champagne (30 ans) et Guillaume Lajoie (29 ans) sont aussi accusés d'avoir agi, depuis juillet 2015, au profit ou sous la direction d'une organisation criminelle.

Le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la SQ travaillait sur ce dossier depuis août 2015, au lendemain de l'opération Monder, au cours de laquelle 17 personnes avaient été arrêtées. L'opération visait une cellule de trafiquants qui opérait à Alma et dans les environs.

Jonathan Champagne réside au 689 rue Sauvé, à Alma, l'un des trois endroits de la ville où les policiers de la SQ ont mené une perquisition mercredi. À l'origine, quatre frappes étaient prévues dans la région, en plus de deux à Québec. Dans l'un des lieux visés, 11 000 comprimés de méthamphétamine ont été saisis.

Le domicile de deux autres accusés almatois a notamment été perquisitionné, soit celui du couple formé par Daisy Bernard-Miron (30 ans) et Simon Ratthé (28 ans) au 1340 rue Scott. Ils ont été libérés sous plusieurs conditions, dont celle de ne pas adresser la parole aux autres accusés à part leur conjoint.

Antécédents

Certains purgeaient déjà une peine en détention pour d'autres événements, comme Guillaume Lajoie. Celui-ci fait aussi face à de nouvelles accusations de voies de fait, de possession de méthamphétamine et de cocaïne en vue d'en faire le trafic et de plusieurs bris de conditions.

Kathy Tremblay et Marc-André Lemieux, résidant respectivement à Labrecque et à Alma, sont de plus accusés de possession en vue d'en faire le trafic de GHB, de cannabis, de fentanyl et de méthamphétamine.

Simon-Carl Boudreault, âgé de 27 ans et demeurant à Larouche, cumule pour sa part des accusations supplémentaires de possession et d'entreposage d'armes à feu de façon illégale, ainsi que de possession en vue d'en faire le trafic de benzylpipérazine (BZP) et de méthamphétamine.

Sa conjointe Tina Robitaille, 24 ans, a aussi été arrêtée. Elle a obtenu sa libération après sa comparution sous la condition, entre autres, de demeurer chez sa mère à Jonquière. L'Almatoise Carlen Côté, du même âge, est la dernière des personnes accusées pour qui la Couronne, représentée par Me Marie-Christine Savard, ne s'est pas opposée à leur remise en liberté.

Domicilié à Labrecque, David Munger-Desbiens, 32 ans, a également comparu pour deux non-respects de conditions. Le trentenaire Francis Servais, de Dolbeau-Mistassini, est accusé, en plus des chefs communs, de possession de méthamphétamine et de cannabis en vue d'en faire le trafic. Son dossier revient en cour jeudi. Pour tous les autres, la date pour l'enquête sur remise en liberté ou pour le choix de l'orientation a été fixée à vendredi. Seuls quelques accusés ont plaidé non-coupable à certains chefs.

Trois autres personnes arrêtées, dont deux à Québec, devraient comparaître bientôt au Palais de justice d'Alma, pour un total de quinze individus liés à l'opération de mercredi. Celle-ci a mobilisé plus de 60 policiers dans la province, notamment à Montréal, où un suspect n'a pas pu être appréhendé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer