Dolbeau-Mistassini: l'homme abattu meurt

La voiture que conduisait Dave Tremblay a été... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

La voiture que conduisait Dave Tremblay a été remorquée en fin de journée dans le but d'être expertisée par des techniciens.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dave Tremblay, 27 ans, de Dolbeau-Mistassini, est mort des suites de ses blessures après avoir été atteint par balles à l'issue d'une poursuite policière survenue samedi matin à Dolbeau-Mistassini. Des enquêteurs ont passé la journée sur les lieux et devraient encore y passer les prochains jours.

Plusieurs enquêteurs du Module des crimes majeurs, assistés... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

Plusieurs enquêteurs du Module des crimes majeurs, assistés de techniciens en identité judiciaire ont passé la journée sur les lieux.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Dave Tremblay a été atteint par balles par... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 1.1

Agrandir

Dave Tremblay a été atteint par balles par les policiers de la Sûreté du Québec sur la galerie d'une résidence à Dolbeau-Mistassini.

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Dave Tremblay est décédé samedi, tard en soirée, au centre hospitalier où il avait été transporté après la fusillade. Une autopsie sera pratiquée sur son corps, comme le veulent les procédures dans ce genre de situation, précise Marie-Ève Painchaud, agente aux communications du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), qui est chargé de l'enquête.

Plusieurs enquêteurs du Module des crimes majeurs, assistés de techniciens en identité judiciaire du service de police, ont passé la journée dans le rang Sainte-Marie, où la poursuite s'est terminée.

L'homme a été atteint par balles par les policiers de la Sûreté du Québec (SQ), sur la galerie d'une résidence, après qu'il ait pris la fuite à pied, un pneu de sa voiture étant crevé.

La voiture utilisée par Dave Tremblay a été remorquée et entreposée dans le but d'être expertisée par des techniciens du SPVQ.

Le travail d'enquête sur les lieux devrait encore demander quelques jours de travail, a indiqué l'agente Painchaud.

Elle ne peut confirmer si l'homme a échangé des coups de feu avec les policiers pendant la poursuite, ces informations étant sous enquête.

Il possédait une arme cependant, selon toute vraisemblance, précise-t-elle.

Les patrouilleurs de la SQ ont localisé un véhicule suspect vers 10 h samedi dans le rang Saint-Jean, après avoir reçu un appel au sujet d'une introduction par effraction. Le suspect a alors pris la fuite et une poursuite s'en est suivie, relate la porte-parole.

Selon les informations recueillies sur place samedi par Le Progrès-Dimanche, le suspect a fui sur une dizaine de kilomètres, avant de s'arrêter dans une impasse. Une altercation physique avec un policier se serait alors produite. Dave Tremblay a ensuite rebroussé chemin dans son véhicule. Des coups de feu auraient ensuite été échangés avec les policiers à un barrage policier où un tapis à clous l'attendait. D'autres coups de feu auraient été tirés à un second barrage.

Les policiers ont réussi à l'atteindre lorsqu'il a tenté de pénétrer dans la résidence du rang Sainte-Marie, à une dizaine de kilomètres plus loin.

Le SPVQ a été chargé de mener une enquête indépendante dans ce dossier puisque l'intervention policière de la SQ a mené à la mort d'un homme.

Dave Tremblay, 27 ans, de Dolbeau-Mistassini, est... (Photo tirée de Facebook) - image 2.0

Agrandir

Photo tirée de Facebook

Hommage à Dave Tremblay sur Facebook

Dave Tremblay, 27 ans, de Dolbeau-Mistassini, est mort des suites de ses blessures samedi en soirée après avoir été atteint par balles par la Sûreté du Québec lors d'une poursuite policière survenue samedi en matinée. De nombreux messages de sympathies ont été publiés sur sa page Facebook, samedi soir et dimanche dans la journée, et aussi sur celles des membres de sa famille et de ses amis. Plusieurs ont tenu à lui rendre hommage. Un ami a souligné le goût du risque du machiniste de formation, qui a vécu «avec un brin de folie, un soupçon de malchance et une tasse de risque», selon ses mots. «Sacré Dave, tu as fait la même chose que les fois où j'ai arrivé à la prison, tu m'as accueilli en me disant je t'ai réchauffé le banc [sic]», poursuit-il plus loin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer