Hockey mineur: une autre plainte de voies de fait déposée

Dur début de semaine dans le monde du hockey régional. (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Dur début de semaine dans le monde du hockey régional.

Après des coups entre parents lors d'une partie de hockey mineur à La Baie dimanche après-midi, une altercation entre deux hockeyeurs de niveau junior AA s'est conclue avec la déposition d'une plainte de voies de fait auprès des agents de la Sûreté du Québec, dimanche soir, à Alma. 

Selon ce qu'il a été possible d'apprendre, un joueur des Sabres de Roberval et un joueur des Aiglons d'Alma sont tombés l'un sur l'autre lors d'un arrêt de jeu en fin de partie au Centre Mario-Tremblay. Le joueur de Roberval aurait mis un doigt dans l'oeil de son adversaire. Ce dernier a porté plainte pour voies de fait auprès des autorités. 

«Les arbitres n'avaient rien vu. Le joueur a décidé de porter plainte auprès des policiers qui se trouvaient déjà dans l'aréna parce qu'il y avait eu de l'agitation dans les estrades, raconte Jayson Lajeunesse, entraîneur des Sabres. Notre joueur a dû rencontrer les policiers après la partie qui s'est poursuivie», affirme l'entraîneur, soulignant être confronté à ce genre de situation pour une première fois. 

Éric Gauthier, entraîneur des Aiglons d'Alma, affirme pour sa part que ce sont les membres du conseil d'administration de son équipe qui ont appelé les policiers en deuxième période. Il y avait beaucoup d'action dans les estrades. 

Il souligne que son joueur, un jeune homme de 19 ans, a dû être transporté à l'hôpital par ambulance. «Il a eu une coupure au niveau de la paupière et sous l'oeil, près des cils. Le médecin de l'urgence lui a dit qu'il avait été chanceux. Ses verres de contact ont protégé sa rétine. Aujourd'hui, il a retrouvé une vision parfaite, mais il a une bonne ecchymose.»

Éric Gauthier explique que les policiers ont rencontré le joueur à l'hôpital, après avoir recueilli des témoignages à l'aréna. 

L'entraîneur confirme qu'il n'a jamais été témoin, dans le passé, d'une action sur la glace donnant lieu à une plainte officielle. 

Il espère maintenant que le geste sera puni. 

«On veut que la ligue sévisse.»

La rivalité entre les deux équipes ne date pas d'hier. Selon l'entraîneur des Aiglons, elle était bien présente dans le passé, mais l'équipe de Roberval a cessé ses activités pendant plusieurs années. Elle est revenue au jeu cette année. «La rivalité est restée la même», confirme Éric Gauthier, qui souligne que le reste de la partie s'est tout de même déroulée normalement. 

Le prochain match opposant les deux équipes se tiendra mercredi, à Roberval.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer