Accident de motoneige: une femme entre la vie et la mort

On craindrait pour la vie de la passagère... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

On craindrait pour la vie de la passagère de la motoneige.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix
Le Quotidien

Un grave accident impliquant une motoneige a eu lieu à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, sur la route 170 près du rang Sainte-Anne, vers 15 h 30. On craint pour la vie de la passagère de la motoneige et le conducteur a subi des blessures très graves.

Il s'agit d'une route où la limite permise est de 90 km/h.

«L'homme, qui était seul à bord de l'automobile, circulait normalement et n'a pas pu éviter la collision, indique le sergent de la Sûreté du Québec (SQ), Claude Denis. Les circonstances ne sont pas encore précises. Est-ce que le motoneigiste aurait mal évalué le temps qu'il avait pour traverser la route 170?»

Le porte-parole ajoute qu'on craindrait pour la vie de la passagère de la motoneige et que le conducteur a subi de très graves blessures. L'impact aurait été violent. Au moment de mettre sous presse, la victime luttait toujours pour sa vie.

On ignore pour l'instant l'état de santé du... (Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens) - image 2.0

Agrandir

On ignore pour l'instant l'état de santé du conducteur du véhicule.

Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

L'accident s'est produit à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, sur la route... (Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens) - image 2.1

Agrandir

L'accident s'est produit à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, sur la route 170 près du rang Sainte-Anne, vers 15 h 30.

Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Le conducteur de la motoneige devrait être rencontré par les policiers lorsque son état de santé le permettra. Les deux personnes prenant place sur la motoneige seraient des quadragénaires du secteur d'Alma, indique Claude Denis.

Des spécialistes en reconstitution d'accident ont été appelés sur les lieux.

L'alcool ne serait pas en cause.

Le conducteur du véhicule a été transporté à l'hôpital puisqu'il souffrait d'un choc nerveux, mais n'a eu aucune blessure.

Des témoins devaient être rencontrés par les enquêteurs de la SQ, a ajouté Claude Denis.

«Utiliser son jugement»

«Dans nos conseils de sécurité, on invite tous les conducteurs de motoneige à utiliser leur jugement lorsqu'il est temps de traverser une route», affirme le vice-président du club de motoneigistes du Lac-Saint-Jean, Marcel Maltais.

Selon lui, il est répété régulièrement aux motoneigistes de faire preuve de prudence en toutes circonstances. Il concède toutefois que des accidents peuvent survenir à tout moment. «On ne peut pas être partout et empêcher tout accident de survenir. On ne peut pas surveiller tout le monde», dit Marcel Maltais.

Des panneaux d'arrêt sont supposés être installés avant un endroit pour traverser, en plus de panneaux «d'avant-stop», pour avertir de l'arrêt à venir, indique-t-il.

Dans le cas de l'accident à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, sur la route 170 près du rang Sainte-Anne, ces panneaux étaient présents, puisqu'il s'agit d'un sentier balisé. «Ce n'était pas un endroit pour traverser qui était improvisé, puisqu'il se trouvait sur un sentier de motoneige fédéré», explique le porte-parole de la Sûreté du Québec, Claude Denis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer