Bleuets: poursuite abandonnée contre le producteur Daniel Gobeil

Les dirigeants de l'usine de congélation de Saint-Bruno et des Bleuets sauvages... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix
Le Quotidien

Les dirigeants de l'usine de congélation de Saint-Bruno et des Bleuets sauvages du Québec, qui poursuivaient pour la somme de 235 000$ le producteur de bleuets de La Doré, Daniel Gobeil, pour diffamation et atteinte à la réputation, ont décidé de se désister de leur recours.

Rappelons que Daniel Gobeil avait été poursuivi en août 2011 par les deux entreprises après les avoir accusées sur les ondes de Planète 99,5 de «voler les producteurs de bleuets» et avait comparé leur façon de faire à celle des Allemands au moment de l'Holocauste.

Il avait tenté de prouver que le recours était une procédure abusive, mais avait été débouté en Cour supérieure. Le juge Gratien Duchesne avait déterminé que les motifs étaient suffisamment fondés pour que les deux parties débattent sur le fond du litige.

Les deux entreprises «demeurent convaincues d'avoir été diffamées et que les propos tenus par le défendeur ont gravement porté atteinte à leur réputation», indiquent-elles par communiqué.

Elles estiment toutefois qu'elles ont «davantage à gagner en amorçant dans un climat serein et respectueux les négociations avec le Syndicat des producteurs de bleuets du Québec», ajoutent-elles.

La Convention de mise en marché vient à échéance le 1er août prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer