Marc Painchaud arrêté pour vol d'armes

Les policiers de Saguenay ont mis la main sur un deuxième individu, Marc... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les policiers de Saguenay ont mis la main sur un deuxième individu, Marc Painchaud, en lien avec le vol de 14 armes à feu chez un collectionneur de la rue Mauriac, à Chicoutimi.

 Me Charles Cantin... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

 Me Charles Cantin

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Le client de Me Charles Cantin a été arrêté en matinée jeudi à la suite d'une enquête des agents de la Sécurité publique de Saguenay. Il a comparu jeudi après-midi devant le juge Paul Guimond, de la Cour du Québec.

Il doit répondre d'accusations de vol d'armes à feu (valeur de 17 450 $), d'introduction par effraction et de bris de probation.

L'individu de 51 ans a été en mesure de reprendre sa liberté après avoir fait un dépôt de 300 $ et en s'engageant à respecter de nombreuses conditions.

Painchaud aurait été impliqué dans un vol survenu dans une résidence de la rue Mauriac dans la nuit du 23 au 24 décembre. Les cambrioleurs auraient emprunté la voie ferrée du boulevard Talbot pour accéder au terrain de la résidence.

Après avoir franchi la clôture de barbelés, deux des individus, dont Painchaud, ont fracassé une fenêtre de la maison et se sont emparés de six carabines, un fusil, trois pistolets et quatre revolvers. Les voleurs étaient parvenus à maîtriser le système d'alarme, puis sont repartis par le même chemin qu'ils avaient emprunté.

Il est possible de croire que les policiers ont pu mettre la main sur Painchaud à la suite des déclarations faites par Alex Hudon. Celui-ci a été arrêté récemment pour le vol de billets de loterie dans un dépanneur de Chicoutimi et a vidé son sac en lien avec le vol des armes à feu, événement auquel il aurait participé.

Hudon, envoyé en thérapie, a tout avoué et a identifié ses complices dans cette affaire, dont Painchaud. Il y aurait un autre individu relié à toute cette affaire, mais rien n'indique qu'il a été appréhendé jusqu'à présent.

Pour revenir à Painchaud, il est un habitué du Palais de justice de Chicoutimi. Selon sa feuille de route, son premier passage remonte à 1986 pour une conduite avec les facultés affaiblies. Il a récidivé en 1988 et en 1990. Il a reçu une amende en 1993 pour un méfait.

Absent du milieu judiciaire durant une quinzaine d'années, Painchaud est revenu pour une possession dans le but de faire le trafic de stupéfiants en 2009. Il a écopé de 240 heures de travaux communautaires. Il a eu une peine similaire un peu plus tard dans l'année pour une possession d'arme et recel. Ses plus longues peines ont été de 30 jours en 2010, à deux reprises, pour des vols.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer