Incendie à l'ancien RPM: la cause reste inconnue

Des enquêteurs ont passé une bonne partie de... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Des enquêteurs ont passé une bonne partie de la journée de dimanche sur les lieux de l'incendie qui a ravagé l'ancien commerce RPM Moto Plus.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Les enquêteurs de la Sécurité publique et du Service de sécurité incendie de Saguenay ont été dépêchés sur place, tôt dimanche matin. Ils y ont passé une bonne partie de la journée et des agents de Garda ont aussi été mandatés pour jeter un oeil sur la scène. Lors du passage du Quotidien, en matinée dimanche, un agent de sécurité était posté à l'extérieur du périmètre, alors que les enquêteurs tentaient de reconstituer la scène.

Le lieutenant de la SPS, Mathieu Perron, a affirmé qu'il était encore trop tôt, dimanche, pour déterminer la cause du brasier, qui a détruit une bonne partie de l'ancien commerce. « La surveillance a finalement été levée vers midi, mais nous ignorons toujours la cause. Nous aurons davantage de développement demain (lundi) », a indiqué le lieutenant Perron.

Les flammes avaient pris naissance au 2510 rue Dubose, à Jonquière, vers 16 h 45, samedi. Les pompiers ont combattu le brasier durant plusieurs heures et les dommages s'élèvent à plus d'un million de dollars.

Le bâtiment abritait RPM Moto Plus jusqu'à tout récemment. En effet, le commerce avait déménagé il y a quelques semaines, pour laisser place au commerce Evolution-X.

Un second incendie s'est déclaré un peu avant... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 3.0

Agrandir

Un second incendie s'est déclaré un peu avant 1h du matin, samedi, dans un garage résidentiel du 2448 rue Guillaume, à quelques rues de la rue Dubose

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Autre incendie

Par ailleurs, un second incendie s'est déclaré au 2448 rue Guillaume, à quelques rues de la rue Dubose, vers 1 h du matin, dans la nuit de samedi à dimanche. Un garage résidentiel a été la proie des flammes. La maison a été légèrement touchée, mais seulement en raison de l'eau et de la chaleur.

Il n'a pas été possible, hier, de savoir si les deux incendies sont liés. L'enquête débutera lundi, mais pour le moment, rien ne porte à croire qu'il s'agit d'un incendie criminel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer