Il se barricade et met le feu à son appartement

L'homme aux idées suicidaires a tenu en haleine... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

L'homme aux idées suicidaires a tenu en haleine pendant quelques heures les policiers. Un vaste périmètre de sécurité avait déployé.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Un homme barricadé a mis le feu dans son appartement de la rue Parent, à Dolbeau-Mistassini, mercredi matin. Sans l'intervention rapide des pompiers, il serait mort.

L'homme a mis le feu dans cet appartement.... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin) - image 3.0

Agrandir

L'homme a mis le feu dans cet appartement. Les pompiers ont fracassé cette vitre pour entrer à l'intérieur et secourir l'individu.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Les policiers ont été tenus en haleine pendant plusieurs heures. L'homme aux idées suicidaires menaçait de mettre le feu dans un appartement situé au sous-sol d'une maison à quatre logements.

«J'ai été réveillé pendant la nuit à cause du bruit. C'est vers 6 h que les policiers sont arrivés. C'est le voisin qui a fait une plainte. Nous avions de la misère avec cet individu depuis plus d'un an. On se faisait souvent réveiller à cause de son comportement. Il avait de sérieux problèmes de santé mentale», a commenté Carol Bouchard, qui demeure dans l'un des quatre logements de la résidence. Comme les autres occupants, il a été évacué par sécurité.

Les pompiers ont été appelés en renfort à 7 h 32. «Nous étions en support aux opérations de la Sûreté du Québec afin d'être prêts à intervenir. C'est vers 9 h 30 que nous avons constaté un début d'incendie. Nous avons réagi rapidement pour effectuer un sauvetage et éteindre l'incendie. Déjà, il y avait beaucoup de fumée. Nous avons sauvé la victime qui était inconsciente», a expliqué le chef aux opérations Roger Boillard.

L'homme dans la quarantaine a été transporté à l'hôpital. Impossible de savoir si son corps a été brûlé. Selon Roger Boillard, le feu s'est propagé rapidement, car les armoires et la table de la cuisine étaient passablement brûlées. Il était possible de voir que les bords d'une fenêtre étaient calcinés.

Du côté de la SQ, on confirme les faits de l'intervention policière. Il reste à savoir si l'individu sera accusé de méfait public. L'homme était connu des policiers notamment pour ses idées suicidaires. Il avait déjà retourné une arme contre lui et fait éclater une partie de sa mâchoire. Il était ressorti vivant de cette tentative de suicide.

Un important périmètre de sécurité a été érigé pour empêcher les gens de circuler sur la rue Parent. Les pompiers sont demeurés longtemps sur les lieux pour s'assurer que le brasier ne reprenne pas. Les autres logements ont été enfumés à la suite du début d'incendie.

Des voisins rencontrés connaissaient l'homme et confirmaient que ses agissements étaient bizarres et qu'il était très bruyant.

Des plaintes avaient été formulées par le propriétaire pour tenter de l'évincer, sans succès.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer