Une trentaine de Baieriverains à la rue

  •  (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

  • 1 / 6
  •  (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

  • 2 / 6
  •  (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

  • 3 / 6
  •  (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

  • 4 / 6
  •  (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

  • 5 / 6
  •  (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

  • 6 / 6

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Un incendie a lourdement endommagé un immeuble de huit logements de l'Office municipal d'habitation de Saguenay (OMH), lundi matin, situé au 1213 rue Adélard Grenon, à La Baie, jetant sur le pavé une trentaine de personnes. Deux d'entre elles ont été transportées à l'Hôpital de La Baie après avoir subi un choc nerveux.

Selon les témoignages recueillis sur place, l'incendie s'est déclaré dans un appartement du rez-de-chaussée (numéro 20), vers 7 h 45. Très rapidement, l'occupant du logement a sonné l'alarme et l'immeuble a été évacué en une quinzaine de minutes, explique Guy Larouche, résidant du logement numéro 24 situé à l'étage supérieur.

À l'arrivée des pompiers, l'incendie avait déjà pris une certaine ampleur, les flammes courant à l'extérieur de l'édifice. Une dizaine d'unités d'urgence ont été dépêchées sur les lieux en raison des caractéristiques de l'immeuble.

Carol Girard, directeur du Service de sécurité incendie de Saguenay, a mentionné que la trentaine de pompiers dépêchés sur place ont déployé des efforts pour circonscrire l'incendie sur le mur Est. « On a procédé à l'ouverture des murs de la façade afin de contrer la propagation par l'intérieur aux étages supérieurs », explique M. Girard. Les efforts se sont concentrés également sur la toiture où des ouvertures ont été pratiquées.

Parmi les résidants sinistrés, certaines personnes étaient en pleurs en regardant la scène. Parmi elles, Claude Brassard avait décidé de coucher dans une cabane installée sur la baie des Ha! Ha !. Sa mère lui a téléphoné pour l'informer que l'immeuble où il habite était la proie des flammes. M. Brassard a mentionné au moment de l'entrevue que son logement n'avait pas été touché et que les pertes matérielles lui importaient peu, mis à part la présence de sa moto dans son loyer dont le réservoir d'essence avait été préalablement vidé.

Des autobus de la Société de transport du Saguenay ont été dépêchés sur place afin d'abriter temporairement les sinistrés. Certains ont dû recourir aux services de la Croix-Rouge. Quelques résidants interrogés n'avaient pas d'assurances. Une responsable du CLSC était sur place pour s'assurer que les besoins primaires des sinistrés pourraient être comblés.

En ce qui a trait à l'origine de l'incendie, un témoignage recueilli laissait croire qu'un appareil électrique pourrait être en cause. Selon ce même témoignage, le locataire où l'incendie s'est déclaré était propriétaire d'animaux exotiques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer