Mort suspecte à Dolbeau-Mistassini

C'est dans une chambre à l'étage de cet... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

C'est dans une chambre à l'étage de cet immeuble que l'on a retrouvé le corps d'un homme de 60 ans.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Une mort suspecte, qui s'apparente à un homicide, est survenue dans une maison de chambres du boulevard Walberg, à Dolbeau-Mistassini. Un témoin important sera interrogé relativement à cette affaire.

Jean Tremblay de la SQ a indiqué les... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin) - image 1.0

Agrandir

Jean Tremblay de la SQ a indiqué les éléments de preuve écartaient une mort accidentelle. Il s'agirait plutôt d'un homicide.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

C'est une connaissance qui a découvert le corps d'un homme dans la soixantaine, jeudi matin, vers 7 h 30. L'homme était connu des gens des alentours. Un grand gaillard qui avait l'habitude de chercher des bouteilles et cannettes dans le secteur pour les revendre.

Comme il s'agit vraisemblablement d'un homicide, les policiers de la Sûreté du Québec du poste Maria-Chapdelaine ont fait appel à ceux de la division des enquêtes des crimes sur la personne de Québec.

Le porte-parole de la SQ, Jean Tremblay, a été très prudent dans ses déclarations. « Il y a des éléments de preuve qui nous font dire que ce n'est pas une mort accidentelle. C'est une mort suspecte », a-t-il déclaré.

Il n'a pas voulu dévoiler si des marques de violence ont été découvertes sur le corps de la victime.

Dans le restaurant situé au rez-de-chaussée, les clients et le personnel n'avaient rien entendu d'anormal à l'étage. Le propriétaire de l'immeuble n'avait aucune idée de ce qui avait pu se passer.

Témoin arrêté pour une autre affaire

Un important témoin, qui pourrait être considéré comme suspect, sera interrogé en lien à cette affaire. Il restait dans une chambre voisine de cet immeuble du 1495 boulevard Walberg. David Asselin a comparu, jeudi, au Palais de justice de Roberval, pour faire face à neuf chefs d'accusation, dont voies de fait sur des policiers (voir autre texte). D'autres résidants de cette maison de chambres seront aussi rencontrés par les enquêteurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer