Prison de Roberval: un détenu se plaint de l'éloignement

La prison provinciale de Roberval... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

La prison provinciale de Roberval

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les problèmes entourant l'implantation de la prison provinciale à Roberval suscitent de plus en plus de questionnements et de discussions dans la principale salle d'audience du Palais de justice de Chicoutimi.

Jeudi matin, le Chicoutimien Jimmy Caouette a démontré les complications qui entourent la décision gouvernementale de fermer la vieille prison de Chicoutimi et a dénoncé de ne rien avoir prévu en remplacement à proximité de la maison de la justice.

L'individu de 41 ans a plaidé coupable, devant le juge Pierre Lortie de la Cour du Québec, à deux accusations de conduites avec les facultés affaiblies en mai et juin 2015, à ne pas avoir fait 120 heures de travaux communautaires et à cinq bris d'engagement.

Le client de Me Charles Cantin a profité de son passage au tribunal pour une deuxième fois en moins de 24 heures pour dénoncer les conditions de détention des prisonniers et des accusés.

Jimmy Caouette semble s'ennuyer du temps où il... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 2.0

Agrandir

Jimmy Caouette semble s'ennuyer du temps où il était à la prison de Chicoutimi.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Trois prisons en deux mois

L'homme de la rue René-Bergeron de Chicoutimi a mentionné qu'au cours des deux derniers mois de sa détention, il est passé par les prisons de Chicoutimi, le vieux centre de détention de Roberval et la nouvelle entité provinciale.

« Ce qui est difficile, c'est tout le temps que l'on perd à attendre. Mercredi matin, j'ai été réveillé à 5 h 45 afin de me préparer pour mon transport entre Roberval et Chicoutimi. J'ai à peine eu le temps de manger mes toasts (rôties). J'ai passé toute la journée dans un petit local au Palais de justice de Chicoutimi pour une toute petite minute devant le juge. Je suis reparti vers la prison de Roberval et je suis arrivé à ma cellule à 21 h 30. Mon souper, servi à 16 h 30, m'attendait. Tout était naturellement froid », explique Jimmy Caouette.

« J'ai pu prendre un peu de temps pour écrire mes commentaires et mes réflexions afin de les remettre à mon avocat ce matin (jeudi). Ce n'est pas facile de préparer notre cause », a ajouté l'accusé.

Même s'il sait que peu de gens vont le prendre en pitié, Caouette a précisé aussi que dans certaines cellules, il n'y a pas de toilette, mais uniquement un seau pour y faire ses besoins, sans oublier que les drains des douches sont bouchés.

« Nous étions mieux à Chicoutimi », dit-il.

Une situation incohérente

Me Cantin a fait témoigner son client sur ces aspects, notamment pour démontrer l'incohérence de la situation sur le fait qu'il est de plus en plus difficile pour les avocats de bien préparer leurs dossiers. Le criminaliste veut faire la preuve que les conditions de détention sont difficiles.

« Toute cette situation coûte beaucoup plus cher au gouvernement. Il y a certainement des gens payés en temps supplémentaire pour voyager tout ce monde. Il s'agit d'une catastrophe économique. C'est un non-sens d'obliger des accusés à se trouver dans un transport durant des heures. »

« Nous ne pouvons pas non plus rencontrer nos clients pour discuter de leur dossier. Et même si je voulais me déplacer vers la prison de Roberval, je ne pourrais pas les rencontrer lorsqu'ils arrivent à 21 h 30 ou 22 h sur place. Il ne faudrait pas se surprendre qu'un avocat en arrive à dire que son client n'a pas eu droit à une défense pleine et entière », de dire Me Cantin.

Pour le dossier de Jimmy Caouette, le juge Lortie l'a pris en délibéré jusqu'au 2 février. Il devra déterminer si la détention préventive doit être reconnue en temps simple ou à temps et demi. La Couronne demande six mois de détention et une interdiction de conduire de trois années, alors que la défense suggère plutôt quatre mois de prison et trois années sans conduire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer