Incendie mortel  à Saint-Félicien

Même si le bâtiment tient encore debout, le... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Même si le bâtiment tient encore debout, le duplex de la rue Bellevue Sud à Saint-Félicien est une perte totale.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une dame de 49 ans est décédée, dimanche après-midi, après avoir été secourue des flammes de justesse par les pompiers de Saint-Félicien, dans un duplex de la rue Bellevue Sud. Le bâtiment est une perte totale et trois autres personnes se retrouvent sans logis.

Quelque 25 pompiers ont combattu l'intense brasier.... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

Quelque 25 pompiers ont combattu l'intense brasier.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

L'alerte a été donnée vers 13 h 40 par les résidants qui s'étaient réfugiés chez des voisins.

Pour une raison que l'enquête de la Sûreté du Québec devra éclaircir, la victime est restée prisonnière de sa chambre, alors que les deux autres occupants du logement du rez-de-chaussée, un homme et une femme, ont pu s'enfuir.

On ignorait hier s'il s'agissait de membres d'une même famille.

Au deuxième étage, la résidante a été évacuée sans problème. Ces trois personnes ont été prises en charge par la Croix-Rouge pour 72 heures et souffrent au pire de blessures mineures. Pour l'instant, tout semble indiquer une origine accidentelle.

Panache de fumée

À l'arrivée des pompiers, l'incendie faisait déjà rage et un énorme panache de fumée noire s'élevait dans le ciel.

«Le feu commençait à progresser au deuxième étage, confie le directeur du service incendie, Olivier De Launière. Le brasier était très intense, c'était déjà très avancé. On était à un cheveu de ne pas pouvoir intervenir à l'intérieur.»

Quelque 25 sapeurs ont été sollicités, aucun n'a été incommodé par la fumée. Un appel général a été lancé aux casernes de Saint-Prime et La Doré également. À 19 h 30, les équipes étaient toujours sur place. Il n'y a pas eu d'autres dommages autour du duplex, une maison centenaire qui a été convertie en immeubles à appartements, selon M. De Launière.

La Sûreté du Québec a gardé toute information confidentielle au sujet de la victime afin de préserver les proches.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer