Délinquant dangereux ou à contrôler ?

Le braqueur de banques Éric Lefebvre pourrait savoir d'ici les premiers mois de... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le braqueur de banques Éric Lefebvre pourrait savoir d'ici les premiers mois de 2016 s'il sera déclaré délinquant dangereux ou à contrôler.

Le client de Me Olivier Théorêt a plaidé coupable à deux vols à la Banque Royale du Canada et à la Banque Nationale en septembre 2013. Il a été arrêté après avoir tenté une troisième fois le même stratagème et il est sous les verrous depuis cette époque.

Il y a quelques mois, la psychologue Sophie Lemelin en était venue à la conclusion que Lefebvre représentait un risque de récidive élevé de violence. Elle le qualifiait aussi d'une personne antisociale et le considérait comme psychopathe.

La défense a demandé une contre-expertise. Celle-ci n'a pas encore été déposée, mais Me Théorêt confirme que les conclusions sont différentes de celles obtenues du ministère public.

S'il est déclaré délinquant dangereux, il demeurera sous les verrous durant plusieurs années, alors que le délinquant à contrôler pourrait reprendre sa liberté après quelques années d'emprisonnement.

«Avant de déposer le document, Me Nicole Ouellet (Couronne) a besoin d'un complément d'information voulant que mon client prenne certains médicaments. Si cela est confirmé, ça pourrait amener la psychologue à modifier sa conclusion.»

«Et si ça devait être le cas, nous pourrions revenir devant le tribunal en février pour soumettre une suggestion commune au juge», de préciser Me Théorêt.

Éric Lefebvre a déjà reçu une sentence de 48 mois d'emprisonnement pour un vol qualifié. Depuis l'âge de 20 ans, Lefebvre a passé la majorité de son temps derrière les barreaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer