Mario Gauthier blanchi sur toute la ligne

Mario Gauthier a finalement été acquitté des accusations... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Mario Gauthier a finalement été acquitté des accusations d'agression sexuelle et de contact sexuel sur une mineure qui pesaient contre lui depuis 2012.

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Après avoir été traité de pédophile, perdu des contrats et vu sa famille subir d'importants préjudices, Mario Gauthier a finalement été acquitté des accusations d'agression sexuelle et de contact sexuel qui pesaient contre lui depuis 2012. Le juge Richard Daoust a cru la version de l'entrepreneur en construction de Jonquière, à l'issue d'un procès qui s'est déroulé sur deux ans, de façon discontinue.

Une jeune fille de 13 ans (16 ans aujourd'hui) prétendait avoir été agressée par Mario Gauthier en juin 2012. L'adolescente se trouvait au chalet de l'accusé, un ami de son père, pour faire une virée en ponton. Ses parents devaient d'ailleurs les rejoindre sur place. C'est de retour au chalet, après deux sorties sur l'eau, que l'agression aurait supposément eu lieu dans une chambre du chalet.

Truffé de contradictions, le témoignage de l'adolescente n'a pas convaincu le magistrat. Plusieurs autres éléments ont joué contre elle, notamment le fait qu'elle a admis avoir menti sur cette histoire.

«La version de l'accusé me paraît logique et fort plausible», a déclaré le juge Richard Daoust. «La thèse de la poursuite souffrait de failles importantes. Le condamner avec de tels éléments serait dangereux.»

Debout devant le juge, Mario Gauthier s'est effondré en larmes en entendant son verdict. Sa famille et ses proches, qui étaient nombreux dans la salle de cour, n'ont pu s'empêcher de crier de joie et d'applaudir.

«On a toujours clamé l'innocence de M. Gauthier de façon très claire. Le juge n'y va pas avec des nuances, il y va de façon très importante en disant que non seulement M. Gauthier a livré un témoignage très crédible, mais il défait la thèse de la poursuite en y allant de commentaires assez percutants, en disant qu'il y a de multiples contradictions inquiétantes chez la victime. Ce dossier n'aurait jamais dû franchir l'enquête préliminaire. Mais mon client a dû payer le prix d'un long procès pénible pour se faire acquitter de façon très franche et très claire», a exprimé Me Dominic Bouchard, avocat de l'entrepreneur.

Entouré de sa famille, Mario Gauthier n'a pas voulu commenter ce verdict à sa sortie de cour. Mais sur sa page Facebook, il a tenu à remercier ses proches qui ne l'ont pas laissé tomber pendant ces procédures judiciaires.

«Enfin, après plus de 3 ans, tout ça est fini! Je suis acquitté avec aucun doute, a dit M. le juge! Merci à tous mes amis de m'avoir soutenu», pouvait-on lire sur sa page, hier après-midi.

«On le savait que ce n'était pas toi.» «Beau cadeau de Noël ça», ont commenté des proches sur le profil Facebook de Mario Gauthier.

Poursuite?

Est-ce que l'entrepreneur songe à poursuivre au civil les divers intervenants à son dossier pour atteinte à la réputation?

«Il a la possibilité de le faire. Il s'est fait acquitter de façon sérieuse. Ce n'est pas un acquittement du bout des lèvres. Il pourrait donc y avoir des démarches qu'il pourra prendre pour réparer les préjudices. Monsieur prendra acte du jugement et choisira d'entreprendre des démarches ou non», répond Me Bouchard.

Dans sa défense, l'entrepreneur avait une preuve médicale qui rendait «quasi» impossible une agression sexuelle avec pénétration.

«Comme le juge l'a dit, ce n'était pas une défense de fabrication récente. Parce qu'il est facile, rendu au procès, de dire qu'il avait un problème. Mais non, ce problème médical a été dit au jour un des procédures. Mais cette défense n'a pas été crue par les corps policiers et la poursuite alors qu'elle aurait dû l'être dès le départ», estime Me Bouchard.

La représentante du ministère public, Me Sabrina Tremblay, n'a pas voulu commenter le verdict, hier, préférant l'analyser davantage.

Une période difficile pour la famille

(LL) - Les procédures judiciaires ont été difficiles pour la famille de Mario Gauthier, a-t-il confié en cour pendant son procès. Homme d'affaires, il a aussi perdu la confiance de clients.

«Les préjudices sont énormes. Il avait témoigné d'ailleurs pendant le procès que sur la porte de son entreprise, une personne avait écrit "pédophile". Les gens l'ont stigmatisé comme étant un pédophile. Heureusement, beaucoup de gens croient en la présomption d'innocence. Mais malheureusement, plusieurs personnes, même après cet acquittement, diront qu'il n'y a pas de fumée sans feu», que ce sont des technicalités juridiques. Mais ce n'est pas le cas. Si on croit en notre système et que les procès sont nécessaires, lorsqu'une personne est réellement acquittée de façon franche, il est important de dire qu'il ne l'a pas fait, plutôt que de lancer comme message qu'il l'a probablement fait», insiste Me Bouchard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer