Les victimes d'une drogue de très mauvaise qualité?

Allen Tremblay et Éric Migneault... (Photos courtoisie)

Agrandir

Allen Tremblay et Éric Migneault

Photos courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La surconsommation de phencyclidine (PCP) de mauvaise qualité pourrait être à l'origine des décès d'Éric Migneault et d'Allen Tremblay dans l'appartement du 568 rue Morin, à Chicoutimi.

Le Quotidien a pu apprendre, au cours des dernières heures, que les deux individus, connus des milieux judiciaires, se sont retrouvés avec cette drogue, considérée comme du psychotrope hallucinogène.

Ils auraient consommé une bonne quantité de PCP, mais elle aurait été de très mauvaise qualité. Ils y ont laissé leur vie.

À ce stade-ci de l'enquête, les policiers de Saguenay ne peuvent confirmer d'où peut provenir le PCP, une drogue qui n'avait pas été remarquée depuis longtemps sur le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Selon les informations qui circulent, les deux amis se seraient retrouvés en possession de cette drogue de mauvaise qualité. Ils en auraient consommé durant quelques jours en compagnie d'autres personnes.

Il appert même qu'Allen Tremblay et une femme avaient déjà été victimes d'une surdose de consommation dans la soirée de vendredi. Même si leur état de santé a été considéré comme très grave à ce moment, ils ont réussi à s'en remettre.

On connaît la suite des choses. Dimanche après-midi, Éric Migneault était retrouvé sans vie.

Et les choses ont mal tourné pour Allen Tremblay, qui aurait eu de la difficulté à accepter la mort de son ami.

Les policiers de la région s'interrogent sérieusement sur la provenance de la drogue. Ils se demandent si la région ne serait pas aux prises avec des stupéfiants d'une qualité très douteuse.

«Je peux confirmer que deux personnes ont été retrouvées en arrêt respiratoire vendredi soir et ont été sauvés grâce aux bons soins du personnel de santé», a mentionné M. Cormier, qui n'a pas voulu confirmer que l'un des deux cas de vendredi impliquait Allen Tremblay.

«Nous tenons à mettre la population en garde relativement à de la drogue de mauvaise qualité, car elle est potentiellement mortelle. Nous sommes en discussion constante avec le coroner, le coroner en chef et l'Agence de la santé», a ajouté le porte-parole de la police.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer