Mort suspecte à Chicoutimi

Éric Migneault... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Éric Migneault

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les policiers de la Sécurité publique de Saguenay (SPS) enquêtent sur la mort suspecte d'Éric Migneault, survenue à Chicoutimi.

L'individu de 34 ans a été retrouvé sans vie au 568 rue Morin, dimanche après-midi. « Nous enquêtons actuellement sur le décès d'un homme. La cause de sa mort demeure inconnue. Le décès a été constaté à 13 h 30 dimanche », a précisé le capitaine Steeve Gilbert, de la SPS.

Le capitaine de police s'est refusé à tout autre commentaire. Il n'a pas non plus voulu confirmer l'identité de la victime.

Selon nos informations, les policiers auraient arrêté une jeune femme sur les lieux. Elle aurait été interrogée et ensuite relâchée au cours de la nuit de dimanche à lundi.

Les enquêteurs de Saguenay seraient présentement à la recherche d'autres individus en lien avec cette affaire.

Il est possible que des accusations de négligence criminelle puissent être déposées dans cette histoire. « Nous n'avons aucun commentaire à faire sur les informations dont vous parlez. Nous allons faire une mise à jour des suites de l'enquête au cours de la semaine », a repris Steeve Gilbert.

Le coroner Sylvain Truchon a demandé à ce que le corps d'Éric Migneault soit envoyé à l'Institut médico-légal de Montréal pour autopsie.

En octobre 2014, Éric Migneault avait écopé d'une sentence de 90 jours de prison pour une séquestration, un enlèvement et des voies de fait. Il était aussi en attente d'un procès pour vols et recels de motoneiges à la suite du démantèlement d'un réseau de cambrioleurs à Saint-Honoré.

En bref

Nez Rouge : 101 transports

(Denis Villeneuve) - Pour leur première fin de semaine d'activités au cours d'un mois de novembre depuis 2013, les bénévoles de l'Opération Nez rouge ont effectué 101 raccompagnements. Dans la soirée de vendredi, les bénévoles ont accompagné 43 automobilistes en hausse de cinq comparativement à 2013. La soirée de samedi a été plus occupée avec 58 accompagnements, une hausse de dix comparativement à 2013. Un total de 90 bénévoles se sont rendus disponibles pendant ces deux soirées. L'opération reprend ses activités du 3 au 5 décembre alors que s'amorcera la grande saison des partys de Noël.

Une remorque se détache

(Julien Renaud) -Un accident est survenu à la hauteur du 3212, boulevard Saint-Jean-Baptiste, vers 11 h 40 lundi, lorsqu'une conductrice a voulu éviter une remorque. La remorque s'était détachée du véhicule. La conductrice a alors donné un coup de volant pour éviter la collision avec la remorque, puis son véhicule a percuté le côté d'une résidence. La dame n'a pas été blessée, assure le lieutenant André Gagné de la Sécurité publique de Saguenay. Les dommages à la résidence sont également mineurs.

Non au projet de loi 70

(Julien Renaud) - L'ASTUCE du Saguenay fulmine contre le projet de loi 70 du ministre Sam Hamad, l'accusant « de sortir le bâton et d'oublier la carotte envers les prestataires de l'aide sociale. » Le projet de loi crée un nouveau programme qui oblige les demandeurs de l'aide sociale de participer au programme « Objectif emploi » sous peine de coupes. Par voie de communiqué, l'organisme de défense des droits des sans-emploi demande un éclaircissement quant aux coupures en question et à la définition d'un emploi convenable. Son coordonnateur, Sylvain Bergeron, accuse le ministre de sottises dans ces entrevues.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer