Le pharmacien Goulet avoue

Me Julie Lajoie estime que c'est la qualité... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Me Julie Lajoie estime que c'est la qualité de la preuve qui a poussé Mathieu Goulet à plaider coupable.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis Potvin
Le Quotidien

L'homme d'affaires et pharmacien radié de son ordre, Mathieu Goulet, a plaidé coupable d'avoir fraudé et falsifier des documents dans le but d'obtenir une subvention de la ville de Saint-Félicien.

Le Félicinois a pris cette décision, mercredi matin, au Palais de justice de Roberval alors que s'amorçait un procès de deux jours devant le juge Pierre Lotie.

Un plaidoyer de culpabilité qui ne surprend pas la procureure de la Couronne, Me Julie Lajoie, même si la cause a été reportée à plusieurs reprises depuis le dépôt des accusations en 2011. «Je pense que c'est la qualité et l'évidence de notre preuve qui a incité monsieur Goulet à plaider coupable. Nous avions des preuves très concrètes sur la production de faux documents», a-t-elle commenté à la sortie du tribunal.

L'avocat de Mathieu Goulet, Me Luc Tourangeau, n'a pas voulu expliquer la volte-face de son client, mentionnant qu'il n'avait pas le mandat de parler aux médias.

L'homme de 32 ans a produit une quinzaine de faux documents, dont des certificats d'architectes et de firmes comme Inspect-Sol, des quittances et factures.

Le but était d'atteindre un montant de 500 000$ afin de bénéficier d'un crédit de taxe 75 000$. Comme Mathieu Goulet n'a pas obtenu cette somme, il a reconnu sa culpabilité sur une fraude de moins de 5000$.

Bien qu'il puisse faire face à une peine de 10 ans de prison, sa sentence devrait être bien moindre. Le juge Lortie a demandé aux procureurs leurs idées à ce sujet afin de se préparer. Me Tourageau va plaider l'absolution parce que son client désire se réorienter en faisant des études de médecine. Du côté de la Couronne, Julie Lajoie songe à proposer la prison en société et/ou des travaux communautaires.

D'ici les représentations sur la peine, un rapport présententiel sera rédigé. Rappelons que le même genre de rapport a été demandé concernant la cause de fraude envers son ex-conjointe pour laquelle a été reconnu coupable Mathieu Goulet.

Il reviendra à la Cour le 27 avril.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer