Arrêtée au palais de justice

Une jeune femme accusée de voies de fait simples a été arrêtée au palais de... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une jeune femme accusée de voies de fait simples a été arrêtée au palais de justice de Chicoutimi, lundi matin, alors qu'elle était en attente de sa comparution. Sous mandat d'arrestation, des policiers l'ont reconnue et les constables du palais de justice ont été dans l'obligation de la mettre en état d'arrestation.

Le 29 octobre dernier, la jeune femme sans antécédent judiciaire devait comparaître, mais ne s'était pas présentée en cours. Un mandat avait alors été lancé contre elle. Lorsqu'elle en a été informée, vendredi, elle a fait ajouter son nom au rôle de lundi.

« Nous avons demandé une comparution volontaire, mais ils l'ont arrêtée dans l'intervalle. Je trouve la situation particulière, surtout à partir du moment où le dossier est sur le rôle, a souligné son avocat, Me Julien Boulianne. À partir du moment où les constables savent qu'une personne qui a un mandat d'arrestation est là, ils doivent l'exécuter. Mais d'un autre côté, ils savaient qu'elle était là pour sa comparution, alors je vous dirais que les arguments sont valables des deux côtés. »

En raison de cette arrestation, l'accusée a été amenée à la détention, a dû subir une fouille à nue et a comparu menottes aux poings.

Il y a deux semaines, l'accusée était en stage à l'extérieur. Son courrier arrivait chez sa grand-mère, mais une erreur de communication entre les deux a fait en sorte qu'elle ne s'est pas présentée en cour.

« C'est une situation malheureuse, mais légale », a ajouté Me Boulianne.

La jeune femme a finalement été libérée et son dossier sera de retour en cour la semaine prochaine.

Frédéric Gagné

Frédéric Gagné, qui était recherché pour harcèlement et menaces envers une ex-conjointe, a finalement été arrêté, en fin de semaine. Les policiers avaient demandé l'aide du public pour le retrouver.

Selon son avocat, Me Julien Boulianne, les policiers sont allés chez lui et il a fini par se livrer aux autorités.

Gagné a comparu lundi. Il est demeuré détenu et sera de retour mercredi au palais de justice de Chicoutimi.

D'Arick Gagnon pourrait être lié à plusieurs introductions... (Photo tirée de Facebook) - image 2.0

Agrandir

D'Arick Gagnon pourrait être lié à plusieurs introductions par effraction.

Photo tirée de Facebook

Le cambrioleur de la rue Lindbergh comparaît

(MC) - L'auteur d'une introduction par effraction survenue dans la nuit de samedi à dimanche, sur la rue Lindbergh à Chicoutimi, a comparu lundi au Palais de justice de Chicoutimi. Le dossier de D'Arick Gagnon pourrait toutefois s'alourdir puisqu'il est soupçonné d'être l'auteur d'une vague de vols.

Le jeune homme de 22 ans fait face à des accusations d'introduction par effraction dans une maison d'habitation, de possession d'outils de cambriolage et de possession d'une arme prohibée, soit un poing américain. En fin de semaine, une résidante de la rue Lindbergh est arrivée face à face avec le voleur qui avait fracassé une fenêtre pour pénétrer dans sa résidence. Il s'est rapidement enfui, mais a vite été retracé par les policiers de la Sécurité publique de Saguenay. L'individu a été interrogé par les enquêteurs du Bureau des enquêtes criminelles qui l'ont relié à quatre autres dossiers.

« La preuve révèle que monsieur sera peut-être accusé pour d'autres introductions par effraction, donc le dossier est toujours à l'étude par la procureure de la couronne. Il est possible qu'il y ait de nouvelles accusations pour le même type de crime », a expliqué son avocat, Me Olivier Théorêt.

En raison de l'enquête qui se poursuit, la procureure de la Couronne, Me Nicole Ouellet, s'est opposée à sa remise en liberté. D'Arick Gagnon, de la rue Smith à Chicoutimi, sera de retour au Palais de justice mercredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer