De bien mauvais souvenirs

Les pompiers ont été appelés sur les lieux... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Les pompiers ont été appelés sur les lieux à 15h17.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Quotidien

Une maison en rangée située au 1273 Adélard-Plourde, à Chicoutimi, a été la proie des flammes à 15h17, mardi après-midi. Les deux autres unités d'habitation n'ont pas subi de dommages, mais la maison touchée, qui est en vente, est fort possiblement une perte totale. Un feu de cuisson pourrait être à l'origine du brasier.

C'est la deuxième voisine (en jaune) des sinistrés... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 1.0

Agrandir

C'est la deuxième voisine (en jaune) des sinistrés qui a contacté les pompiers après avoir aperçu de la fumée.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Cet incendie a rappelé de bien mauvais souvenirs aux résidants du secteur. Au cours des derniers mois, plusieurs incendies criminels ont été allumés dans le quartier des Oiseaux de même qu'à Jonquière.

«J'étais en arrière et j'ai vu de la fumée. J'étais un peu sur les nerfs, je n'ai pas eu le temps de voir si les flammes étaient dehors ou à l'intérieur», a raconté une voisine rencontrée sur les lieux par Le Quotidien. C'est elle qui a contacté les pompiers.

Selon elle, les propriétaires, un jeune couple, avaient quitté la maison une trentaine de minutes auparavant. C'est elle qui les a appelés pour leur annoncer la mauvaise nouvelle. Ils sont arrivés sur les lieux quelques instants plus tard, visiblement sous le choc.

«Avec le pyromane qui court, ça fait des semaines qu'on ne dort plus», a ajouté la dame.

Selon le chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Saguenay, Yanick Bouchard, il y avait des flammes apparentes et beaucoup de fumée noire à l'arrivée des pompiers. Ces derniers ont tout d'abord ventilé les lieux avant de procéder à l'extinction.

«Les enquêteurs sont sur place, alors on ne peut pas dire la cause exacte pour le moment. Étant donné que le feu était à l'intérieur, on écarte la thèse criminelle. Selon les pompiers qui sont entrés en premier, le feu était possiblement sur ou près de la cuisinière», a ajouté M. Bouchard.

Une douzaine de pompiers ont été appelés à combattre l'incendie. Les dommages sont majeurs en raison de l'intensité des flammes et de la chaleur. Selon M. Bouchard, il s'agit possiblement d'une perte totale.

La maison voisine a dû être ventilée avant que les habitants ne puissent la réintégrer, mais aucun dommage n'a été noté. Quant à la troisième unité, les pompiers étaient sur le point de permettre l'accès des lieux environ une heure après le début de l'incendie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer