Cégep de Jonquière

Un ancien étudiant accusé de menaces

Un ancien étudiant du Cégep de Jonquière a... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Un ancien étudiant du Cégep de Jonquière a été arrêté, vendredi dernier, après avoir été aperçu rôdant dans le cégep, le regard menaçant et un exacto à la main.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Un ancien étudiant du Cégep de Jonquière a été arrêté, vendredi dernier, après avoir été aperçu rôdant dans le cégep, le regard menaçant et un exacto à la main. Le jeune homme, qui a plusieurs antécédents judiciaires, fait maintenant face à des accusations de menaces et de port d'arme dans un dessein dangereux.

Jérôme Racine a comparu vendredi dernier. Il était de retour devant les tribunaux, hier, afin de fixer une date de procès. Étant donné ses nombreux antécédents judiciaires en semblable matière, l'ancien étudiant restera derrière les barreaux jusqu'à son retour devant le juge, le 7 octobre prochain.

Vendredi dernier, des témoins ont aperçu Jérôme Racine errer dans l'établissement scolaire de la rue Saint-Hubert, visiblement perturbé et armé d'un couteau. La direction n'a pas hésité à contacter les policiers. « Le jeune homme ne semblait pas se porter très bien et son état était inquiétant. Nous avons rapidement appelé la police afin d'assurer la sécurité des étudiants et des employés », a expliqué la responsable des communications du Cégep de Jonquière, France Tremblay, lorsque jointe hier soir par Le Quotidien. On ignore toutefois si le jeune homme a menacé directement un ou des individus.

Bris de conditions

Outre les accusations de menaces et de port d'arme dans un dessein dangereux, Jérôme Racine est accusé d'avoir troublé la paix et de bris de conditions. Il était d'ailleurs en liberté conditionnelle pour une histoire de menaces sur un colocataire.

Selon son avocat, Me Julien Boulianne, Jérôme Racine a déjà été reconnu non criminellement responsable dans certains dossiers. Toutefois, étant donné les accusations qui pèsent contre lui, il n'a pas pu reprendre sa liberté, hier.

Agents de sécurité au Cégep

Depuis les événements, des agents de sécurité étaient présents devant les différentes entrées du Cégep de Jonquière. C'est la direction qui avait pris cette décision, afin de rassurer la communauté collégiale, a affirmé France Tremblay. Puisque Jérôme Racine demeure détenu, les agents ne devraient plus être présents aujourd'hui, a ajouté la responsable des communications.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer