Trois nouvelles victimes pour le présumé prédateur Martin Bourque

Le Jonquiérois Martin Bourque aurait fait trois nouvelles... (ARCHIVES, La Presse)

Agrandir

Le Jonquiérois Martin Bourque aurait fait trois nouvelles victimes de leurre informatique.

ARCHIVES, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) Le Jonquiérois Martin Bourque aurait fait trois nouvelles victimes de leurre informatique.

Il fait ainsi face à sept nouveaux chefs d'accusation, ce qui porte le nombre à plus de 50 accusations.

L'ancien militaire des forces armées canadiennes est revenu au Palais de justice de Chicoutimi, mercredi matin. Il a annoncé qu'il changeait d'avocate, confiant dorénavant son dossier à Me Emelie Ainsley.

De plus, il a pris connaissance des trois nouveaux dossiers déposés contre lui. Il a  utilisé internet pour tenter d'avoir des contacts sexuels avec trois autres jeunes filles, ce qui ferait passer le nombre total de victimes à 17.

Sa nouvelle avocate, Me Ainsley, a renoncé à la tenue de l'enquête sur remise en liberté pour deux principales raisons.

« Je viens d'arriver au dossier. Je dois prendre connaissance de l'importante preuve déposée dans cette affaire. Et en plus, de nouvelles accusations ont été déposées. Je me dois d'en prendre connaissance », a indiqué Me Ainsley.

Bourque, un individu de 37 ans de la rue du Perche, à Jonquière, a été arrêté au printemps dernier, quelques semaines seulement après avoir complété une peine de prison pour le même genre d'accusation.

Au moment de son arrestation, Bourque faisait face à 46 chefs d'accusation et avait fait 14 victimes. Son dossier s'est alourdi ce matin avec l'ajout de sept autres chefs d'accusation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer