Un psychiatre évaluera les déviances sexuelles d'Éric Fortin

Éric Fortin, 44 ans, a avoué avoir déjà... (Jeannot Lévesque)

Agrandir

Éric Fortin, 44 ans, a avoué avoir déjà fait du voyeurisme, avoir volé des sous-vêtements sur une corde à linge et s'être introduit par effraction dans des résidences pour en subtiliser.Il est allé plus loin en dérobant des sous-vêtements souillés et des produits d'hygiène féminine. Il a par ailleurs mangé des excréments de chien et ses propres excréments.

Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) Bien qu'il n'ait commis aucune agression, Éric Fortin pourrait prendre le chemin des cellules pour avoir confessé ses déviances sexuelles. 

Au cours d'un entretien avec son agent de probation, l'individu de 44 ans a admis vouloir violer, puis assassiner des femmes pour satisfaire ses pulsions sexuelles. Il a également énuméré, par écrit, les fantasmes sexuels qu'il souhaitait réaliser avec son agente de probation, pour qui il éprouvait du désir.

Ces aveux ont été rapportés dans un rapport présentenciel remis à la Cour. Le document est dévastateur. 

À la suite des troublantes révélations de Fortin, un rapport sexologique a été demandé. Encore une fois, les résultats ont été peu favorables à l'accusé. 

Le client de Me Olivier Théorêt est détenu depuis le 30 avril pour des dossiers de menaces et de bris de probation.

Mardi matin, alors que l'homme de 44 ans devait comparaître devant le juge Michel Boudreault, son avocat a demandé un délai supplémentaire. Il souhaite que son client puisse être vu par un psychiatre.

« Les conclusions sont effectivement inquiétantes. L'objectif avec le rapport psychiatrique est de trouver des solutions afin de calmer les pulsions sexuelles de mon client », a expliqué Me Théorêt.

Le juge Boudreault a acquiescé à la demande de la défense. Il a ainsi autorisé le psychiatre Benoit Croteau à prendre connaissance des deux premiers rapports, à rencontrer Éric Fortin et à rédiger un rapport final.

Le magistrat a noté que l'accusé a fait preuve d'ouverture et de transparence. « Vous avez lancé un appel à l'aide », a indiqué le juge.

Le dossier a été reporté au 26 octobre pour les représentations sur sentence.

Vol de sous-vêtements souillés

Si Fortin se retrouve aujourd'hui devant le tribunal avec une problématique sexuelle, il faut savoir qu'il n'a jamais fait face à des accusations de ce genre.

Il a été condamné à 20 mois d'emprisonnement pour du harcèlement sexologique et pour possession de stupéfiants.

Il s'était alors plié à des rencontres avec la probation et avait alors avoué avoir déjà fait du voyeurisme, avoir volé des sous-vêtements sur une corde à linge et s'être introduit par effraction dans des résidences pour en subtiliser.

Il est allé plus loin en dérobant des sous-vêtements souillés et des produits d'hygiène féminine. Il a par ailleurs mangé des excréments de chien et ses propres excréments.

// Plus de détails à venir

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer