Acquitté d'avoir tué le chat de sa copine

Émile Gilbert-Morin a été acquitté d'avoir tué le... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Émile Gilbert-Morin a été acquitté d'avoir tué le chat de sa copine, au Palais de justice de Chicoutimi, le 19 août.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) Émile Gilbert-Morin est acquitté d'avoir tué le chat de sa copine.

Le procès de l'homme de 33 ans de La Baie s'est déroulé hier après-midi au Palais de justice de Chicoutimi devant le juge Pierre Simard de la Cour du Québec.

Le 5 octobre 2014, Gilbert-Morin a asséné un coup de pied au chat de sa petite amie. Au moment où il a voulu quitter le logement pour aller au dépanneur, il a vu que le chat voulait faire de même. C'est là qu'il lui a donné un coup de pied pour qu'il reste en dedans, constatant le décès du félin à son retour.

«J'ai démontré au juge que nous n'avions pas la preuve que c'est le coup de pied qui a tué le chat. Mon client a vu que l'animal voulait sortir du logement et il lui a donné un coup de pied pour l'empêcher de le faire. Mais ça ne signifie pas que c'est ce coup qui a causé le décès de l'animal, qui était âgé de 15 ans. Est-ce que c'est le coeur qui a lâché? Nous ne connaissons pas la cause de la mort du chat. Rien ne le démontre», a expliqué Me Julien Boulianne, en défense.

Andréanne Fernet, stagiaire au bureau de la Couronne, mentionne que la preuve ne pouvait établir le lien causal entre le coup de pied et le décès de l'animal et que rien ne prouvait l'intention spécifique de l'individu de vouloir tuer ou blesser l'animal.

«Mais l'accusé revient au tribunal, vendredi matin, pour régler des dossiers de bris d'engagement et de probation et de possession de stupéfiants», a ajouté Mme Fernet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer