Jeune Vietnamien de Montréal

Condamné à quitter la région

Tuan My Truong s'en est pris physiquement à... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

Tuan My Truong s'en est pris physiquement à son ancien patron, le propriétaire du restaurant Les Colombes, et l'a menacé avec un couteau.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un Vietnamien de 32 ans devra vraisemblablement prendre le chemin de Montréal, aujourd'hui, et ne plus jamais remettre les pieds dans la région. Tuan My Truong a été reconnu coupable de voies de fait armées, menaces de mort et voies de fait envers un policier.

Les faits reprochés à l'accusé qui habite maintenant la métropole remontent au 6 mai 2014. Il devait comparaître le 30 octobre dernier, mais ne s'est jamais présenté au palais de justice. Un mandat a été lancé contre lui et il a finalement été arrêté à Montréal le 15 juin dernier. Il est détenu depuis.

Tuan My Truong s'en est pris physiquement à son ancien patron, le propriétaire du restaurant Les Colombes, et l'a menacé avec un couteau. Lors de son arrestation, quelques instants plus tard, l'accusé a poussé un policier qui voulait le menotter. Une fois rendu dans l'autopatrouille, il s'est montré agressif et a donné des coups de pieds et de tête dans les fenêtres. Pour le calmer, le même policier s'est assis avec lui à l'arrière de la voiture, mais l'accusé lui a craché au visage.

En plus d'avoir travaillé pour la victime comme aide-cuisinier, Tuan My Truong habitait dans l'un de ses appartements situés au-dessus du restaurant. L'accusé ne payait plus son loyer et le propriétaire est allé le voir pour lui demander de quitter.

C'est à ce moment que l'altercation est survenue. Tuan My Truong a tenté d'extorquer la victime en lui demandant de lui remettre 4000$ pour qu'il quitte l'appartement.

Lors de sa comparution, qui a dû se faire en présence d'un interprète, le client de Me Olivier Théorêt a tenté de convaincre le juge que son ancien patron lui devait de l'argent et qu'il ne l'avait pas menacé avec un couteau, en vain. Plusieurs invraisemblances ont meublé son témoignage.

«Je ne crois pas son témoignage et il n'a pas réussi à créer un doute raisonnable dans mon esprit. Je ne lui fais pas confiance», a souligné le juge Michel Boudreault, soulevant par le fait même tous les points contradictoires du témoignage.

Tuan My Truong sera de retour ce matin au Palais de justice de Chicoutimi pour connaître sa sentence. Il devrait être en mesure d'éviter la prison puisqu'il est détenu depuis le 15 juin et, selon Me Théorêt, le temps compte double pour un total de 94 jours. Le juge Boudreault a cependant déjà avisé le client qu'il devra tout de suite sauter dans l'autobus, se rendre à Montréal et ne pas revenir dans la région.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer