Lac-Bouchette

Un pêcheur de 71 ans se noie

De nombreux policiers ont été dépêchés sur les... ((Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens))

Agrandir

De nombreux policiers ont été dépêchés sur les lieux pour participer aux efforts de recherche. Ils ont utilisé des véhicules tout-terrain et des embarcations pour retrouver la dépouille.

(Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Julien Renaud
Le Quotidien

Un pêcheur de 71 ans a été retrouvé sans vie, hier soir, après que son embarcation se fut renversée sur le lac Long, dans la municipalité de Lac-Bouchette. L'homme de la région de Montréal prenait part à une partie de pêche avec un second individu lorsque les événements ont pris une tournure dramatique.

Pour des raisons qui demeurent inconnues, l'embarcation a chaviré. L'un des deux pêcheurs a alors rejoint la rive à la nage et a alerté les autorités pour porter son acolyte disparu. Il était 15 h 5 quand celui-ci a composé le numéro d'urgence.

Les autorités ont alors déployé tout l'arsenal disponible pour tenter de retrouver le second pêcheur, faisant appel aux centrales les plus proches. Des véhicules tout-terrain ont donc ratissé les berges de ce secteur densément boisé, tandis que des policiers ont mené des opérations de recherche sur le plan d'eau, à l'aide d'embarcations, civiles ou policières.

Après plusieurs heures de recherches, les autorités ont retrouvé la dépouille du pêcheur en fin de soirée. Le sergent Gino Paré, agent d'information à la Sûreté du Québec, ne pouvait toutefois pas confirmer si le cadavre avait été découvert sur la rive ou dans les profondeurs du lac Long.

« L'homme a finalement été retrouvé sans vie ce soir, et son décès a été confirmé. L'autre victime est sous le choc et sera rencontrée demain. Une enquête sera tenue pour connaître les causes de l'événement. Des expertises et une autopsie pourraient être pratiquées », a détaillé le sergent Paré, en fin de soirée.

La famille du pêcheur disparu a été alertée en soirée, et des membres de son entourage se sont présentés sur les lieux, avant que la découverte du corps survienne.

En raison de l'absence de signal cellulaire, les policiers ont érigé un point de rassemblement au restaurant La Bonne Franquette, sur la route Victor Delamarre, à Lac-Bouchette. L'étendue d'eau se trouvait à près d'une vingtaine de kilomètres de l'endroit, et le lac n'était accessible qu'en véhicule tout-terrain. Les policiers ont aussi dû utiliser des téléphones satellitaires.

Les plongeurs n'ont pas été nécessaires pour conclure cette histoire, étant donné la découverte rapide du corps. Il n'a pas été possible de savoir si les deux pêcheurs portaient leur veste de flottaison individuelle.

 Autres noyades

Il ne s'agit pas de la première noyade à survenir cet été dans la région.

D'abord, le 21 mai, un homme de 59 ans originaire de Lac Delage a perdu la vie lors d'une partie de pêche près du lac Gommard, à Chute-des-Passes. Le quinquagénaire, qui était en compagnie de son fils dans une embarcation, a fait un faux mouvement et est tombé à l'eau. En voulant rembarquer, l'embarcation a chaviré. Son fils a pour sa part réussi à regagner la rive.

Ensuite, un pêcheur de 26 ans s'est noyé dans la rivière des Ha! Ha!, le 8 juin. Le Chicoutimien, père de deux enfants, était un habitué du secteur où il était allé pêcher.

Quelques jours plus tard, le 16 juin, la dépouille de Pierre Dufour a été repêchée des eaux du Saguenay, à Sainte-Rose-du-Nord. L'homme de 45 ans, connu pour ses fonctions de directeur des affaires étudiantes et communautaires au Cégep de Jonquière, est décédé au terme d'une excursion en plongée. Les causes de son décès demeurent nébuleuses, en raison d'une enquête concernant des irrégularités financières rapportées par l'administration du collège. Il faisait l'objet d'une enquête interne.

Enfin, le 26 juin, un citoyen a découvert le corps d'un homme décédé sur les berges de la rivière Saguenay, dans le secteur Rivière-du-Moulin, à Chicoutimi. La noyade était l'hypothèse privilégiée dans ce dossier.

En date du 27 juillet 2015, 24 noyades avaient eu lieu depuis le début de l'année à travers la province. En 2014, on en dénombrait 25 à pareille date.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer