Plongeur disparu dimanche

Le corps de Pierre Dufour retrouvé

Douloureux dénouement. Le corps de Pierre Dufour, parti... ((Photo Le Quotidien, Michel Tremblay))

Agrandir

Douloureux dénouement. Le corps de Pierre Dufour, parti faire de la plongée dimanche en fin de journée, a été repêché des eaux du Saguenay, hier matin, à Sainte-Rose-du-Nord. Ses proches, terrassés par le tragique événement, étaient tout de même soulagés que les recherches aient donné des résultats.

(Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Patricia Rainville
Le Quotidien

Douloureux dénouement. Le corps de Pierre Dufour, parti faire de la plongée dimanche en fin de journée, a été repêché des eaux du Saguenay, hier matin, à Sainte-Rose-du-Nord. Ses proches, terrassés par le tragique événement, étaient tout de même soulagés que les recherches aient donné des résultats.

«Nous ne voulions surtout pas que son corps ne soit pas retrouvé, ça aurait été pire. Après autant de temps, je n'avais plus vraiment d'espoir. C'est un soulagement qui fait mal», a laissé tomber le père du plongeur, Michel Dufour.

Ce dernier avait passé la journée de lundi au quai de Sainte-Rose-du-Nord, où les recherches pour retrouver son fils avaient débuté en matinée. Il y est retourné à la première heure, hier matin. «C'est vraiment terrible. Surtout que c'est notre fils unique. C'est difficile à croire», a ajouté M. Dufour.

Pierre Dufour, qui est père de quatre enfants, était parti plonger dimanche, mais n'est jamais rentré chez lui. Sa conjointe avait finalement alerté les policiers tôt lundi matin.

Les plongeurs de la Sûreté du Québec, de même que des policiers en bateau ont repris les recherches vers 8 h, hier. Le corps de l'homme, qui était âgé de 45 ans, a finalement été repéré, aux alentours de 10 h 30. Il se trouvait à environ 45 pieds de profondeur, au bout du quai, légèrement vers la gauche. Il ne portait plus son masque de plongée et n'avait qu'une seule palme à ses pieds. Son corps n'était pas accroché à quoi que ce soit.

Évidemment, on ignore encore ce qui explique ce drame. Une autopsie sera réalisée et des analyses poussées seront effectuées sur le matériel de plongée de la victime. Il a pu avoir un malaise, son matériel était peut-être défectueux, il a pu être désorienté et manquer d'oxygène sans avoir le temps de remonter à la surface; toutes les hypothèses sont envisagées pour l'instant.

La mère de Pierre Dufour, Irène Tremblay, était également présente lorsque le corps de son fils a été ramené sur la rive. Elle s'est effondrée au bout du quai, criant qu'elle voulait le voir. Ses proches ont dû la retenir, puisqu'elle était très près du bord.

«Nous espérions qu'il le retrouve», a affirmé la dame, bouleversée.

La conjointe de Pierre Dufour n'était pas présente sur les lieux, mais des agents de la Sûreté du Québec sont allés l'informer de la triste découverte chez elle. Plusieurs touristes, en vacances à Sainte-Rose-du-Nord, étaient désolés de la tournure des événements.

Lundi, les plongeurs de la SQ avaient fouillé le côté droit du quai. Hier, ils ont commencé leurs recherches au bout, puis se sont dirigés vers la gauche. Des policiers ont également visité les rives et un hélicoptère a survolé le secteur.

Quatre plongeurs avaient été dépêchés sur les lieux. Selon l'un d'eux, les eaux sont très noires à cet endroit. «Il faut des lampes, puisque sinon, on ne voit absolument rien. Il est très facile d'être désorienté dans les profondeurs. Personnellement, je ne plongerais pas seul à cet endroit», a expliqué le plongeur.

Pierre Dufour était un plongeur expérimenté, mais selon son père, il ne plongeait plus beaucoup depuis plusieurs années. «Ça faisait quelque temps qu'il parlait de s'y remettre», a indiqué Michel Dufour.

Des plongeurs pratiquent régulièrement leur loisir dans ce secteur de Sainte-Rose-Du-Nord. Une classe 2 est nécessaire pour y plonger. Pierre Dufour possédait cette certification.

L'autopsie sera pratiquée aujourd'hui, à Montréal, et les analyses techniques sur le matériel de plongée seront réalisées au cours des prochains jours.

La découverte du corps de Pierre Dufour a créé une onde de choc, hier. En effet, l'homme était bien connu dans le milieu de l'enseignement. Depuis cinq ans, il était directeur des affaires étudiantes et communautaires au Cégep de Jonquière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer