Trois ans de pénitencier

«Je regrette énormément» - Charles Tremblay

Charles Tremblay, de Laterrière, prend le chemin du... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Charles Tremblay, de Laterrière, prend le chemin du pénitencier pour une période de 36 mois pour une conduite dangereuse et avoir conduit avec les facultés affaiblies causant la mort et d'avoir fait une fausse déclaration à la police.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Quotidien

« Les gestes que j'ai posés, je les regrette énormément. Je vais tout faire pour que ça se passe bien en prison et après. Je m'en veux et je tiens à m'excuser auprès de la famille (d'Alex Fortier). »

Charles Tremblay, le chauffard de Laterrière qui a tué son ami dans un accident de la route, s'est adressé au tribunal, vendredi matin, juste avant que le juge Rosaire Larouche confirme la suggestion commune de trois ans de pénitencier et lui interdise de conduire pendant quatre ans à sa sortie de prison.

Le 10 mai 2014, Tremblay a pris sa voiture sans permis ni immatriculation, et a offert une virée à son ami Alex Fortier.

En sortant de la Réserve faunique des Laurentides, il a poussé son véhicule à plus de 130 km/h. Il a perdu le contrôle dans une courbe. L'Acura a effectué six tonneaux avant de s'immobiliser sur le terre-plein du boulevard Talbot, à la hauteur de Laterrière. La victime a été éjectée de la voiture et est décédée.

À l'arrivée des secours, Tremblay avait déclaré que c'est son ami qui conduisait, alors que ce n'était pas le cas.

Le jeune homme de 20 ans est revenu au tribunal pour entendre sa sentence.

« Les choses ne seront pas faciles pour un jeune homme de votre âge, qui était sans antédécent judiciaire. Par contre, vous pouvez vous dire que vous êtes toujours vivant. De plus, ça va être deux deuils à faire: celui qui a perdu la vie (messe anniversaire en fin de semaine) et celui qui part pour le pénitencier », a mentionné le juge.

« Une peine ne peut redonner la vie et ne pourra colmater toutes les fautes. Mais elle ne peut être non plus une vengeance », a conclu le magistrat en offrant ses condoléances à la famille Fortier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer