Le juge Lortie tranche

Pas de vacances pour Tourangeau

Me Luc Tourangeau... ((Archives))

Agrandir

Me Luc Tourangeau

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) Le criminaliste Luc Tourangeau s'est vu refuser le report de 11 dossiers par le juge Pierre Lortie, de la Cour du Québec.

Au cours des derniers jours, l'avocat de la défense avait fait placer plusieurs de ses dossiers sur le rôle afin d'en annuler la représentation devant le tribunal. Il s'agissait de requêtes en désassignation.

Me Tourangeau doit partir en vacances et ainsi, il ne pourra plaider dans les procès ou enquêtes qui s'annoncent pour les prochaines semaines.

Déjà mercredi, le juge Lortie avait démontré un certain malaise devant cette situation et avait obligé Me Tourangeau à revenir s'expliquer.

«Je comprends que vous aviez fixer des dates de procès et d'enquêtes pour la période visée. Vous deviez savoir à ce moment que vous seriez en vacances», a demandé le juge Lortie.

«Non monsieur le juge, a répondu Luc Tourangeau. J'ai droit à des vacances et ça adonne que ça arrive à cette période. Ce n'était pas prévu. J'ai une opportunité et j'espère en profiter.»

«Je ne comprends pas que je sois obligé de me justifier ce matin après 29 années de pratique. Si j'avais placé deux dossiers chaque jour afin de les reporter, ça n'aurait pas créé de problèmes. J'ai voulu faciliter les choses pour la justice et on me refuse ma requête», a ajouté le criminaliste.

Au moment de la décision du juge, Me Tourangeau lui a demandé s'il pouvait le rencontrer dans son bureau.

«Non», a tranché le juge.

«Est-ce que je peux argumenter davantage», continue l'avocat.

«Ma décision a été rendue, c'est tout», a conclu le juge.

Même si Me Sébastien Vallée, du DPCP, a exprimé un certain malaise pour un dossier en particulier, cel dernier a tout de même indiqué qu'il avait toujours une excellente collaboration avec son vis-à-vis de la défense.

«Je suis mal à l'aise de faire des reproches à Me Tourangeau. Je vais me faire l'avocat du diable en disant qu'il est toujours présent à la Cour et qu'il arrive tôt au palais de justice pour nous rencontrer», a dit Me Vallée.

Même si le juge Lortie s'est dit inconfortable avec la situation, il a rejeté la requête de l'avocat et maintenu les dates prévues des procès et enquêtes des clients de Me Tourangeau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer