Folle poursuite à Jonquière

Jimmy Maillé, un jeune homme de 23 ans accusé de voies de fait armées sur un... ((Archives))

Agrandir

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Patricia Rainville
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Jimmy Maillé, un jeune homme de 23 ans accusé de voies de fait armées sur un policier, de conduite dangereuse, d'entrave, de recel et de poursuite policière, sera de retour devant le juge aujourd'hui pour subir son enquête caution. Le Montréalais avait causé tout un branle-bas de combat dans la nuit de samedi dernier, à Jonquière.

Jimmy Maillé est détenu depuis son arrestation, qui a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche. Lundi, il a comparu sous plusieurs chefs d'accusation, au palais de justice de Chicoutimi.

Demeurant à Montréal, Maillé était en libération conditionnelle d'une peine de pénitencier lorsqu'il a décidé de venir à Chicoutimi pour sortir dans les bars. Il aurait volé une camionnette et une plaque d'immatriculation pour faire le trajet de Montréal à Chicoutimi, en compagnie d'un ami.

Samedi soir, il a donc décidé de sortir au bar Le Heaven, toujours en compagnie de son compagnon. Après la soirée et pour une raison nébuleuse, ils se sont dirigés vers le stationnement du commerce Achard Équipements, sur le boulevard du Royaume à Jonquière. Au même moment, une patrouille de la Sécurité publique de Saguenay les a interceptés. Maillé aurait alors raconté qu'ils attendaient sa copine. Malgré les explications de l'individu, le policier a tout de même vérifié la plaque d'immatriculation de la camionnette. Il s'est vite aperçu que le véhicule avait été volé. Mais l'agent n'a pas eu le temps d'intervenir; Maillé avait déjà pris la fuite.

Une poursuite policière s'est alors enclenchée sur l'autoroute 70. Selon les informations, Maillé aurait pesé sur l'accélérateur pour atteindre les 160 km/h, les phares éteints, jusqu'à la sortie du rang Saint-Benoît. Il se serait ensuite caché derrière une résidence avant que le policier ne le retrouve. Une bagarre aurait alors éclaté entre l'accusé et le policier. Ce dernier aurait été éjecté du véhicule et Maillé a ainsi pu reprendre la fuite. Le policier aurait été heurté au passage par le véhicule, d'où l'accusation de voies de fait armées sur un policier.

Finalement, Maillé a été en mesure de se sauver jusqu'au centre-ville de Jonquière, où de nombreuses patrouilles l'attendaient. Il a été arrêté peu de temps après. Lundi après-midi, il a été formellement accusé au palais de justice de Chicoutimi. Il reviendra devant le juge ce matin, afin de subir son enquête caution.

«Ça se peut bien que ses dossiers soient réglés dès vendredi [aujourd'hui]. En plus des accusations d'entrave, de poursuite, de conduite dangereuse et de voies de fait, mon client fait face à plusieurs accusations de bris de conditions et de recel. Il était en libération conditionnelle ", a expliqué Me Julien Boulianne.

L'ami de Jimmy Maillé a été amené au poste de police, mais il a été relâché après discussions. Il n'est pas accusé dans cette affaire.

Prainville@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer