Un homme fait une chute de 12 pieds à Lac-Kénogami

Un sauvetage difficile

L'homme a été transporté vers un centre hospitalier... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

L'homme a été transporté vers un centre hospitalier pour y traiter un hématome à la tête et des douleurs cervicales. Il était néanmoins dans un état stable.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Julien Renaud
Le Quotidien

(LAC-KÉNOGAMI) Un homme de 51 ans de Lac-Kénogami a fait une vilaine chute alors qu'il construisait un petit camp de chasse avec des amis, hier après-midi. L'individu a subi un hématome à la tête et était aux prises avec des douleurs cervicales lors de son transport à l'hôpital.

L'événement est survenu près de la route des Bâtisseurs, à Lac-Kénogami, peu avant 15h. «L'homme faisait des travaux sur le toit d'un petit camp de chasse quand il a chuté d'une hauteur d'un peu moins de 12 pieds. Il s'est cogné la tête sur une roche. Il est dans un état stable», a informé Claude Blouin, chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Saguenay.

Le camp de chasse se trouvait à plus d'un kilomètre de la route, au bout d'un chemin étroit, ce qui a compliqué la tâche aux autorités. «Nous ne pouvions pas y accéder avec les camions ou les ambulances. On a donc dû utiliser un véhicule tout-terrain avec une civière pour aller chercher l'homme», a détaillé M. Blouin, en attendant le retour des pompiers partis à la rescousse de l'homme.

Sur la chaussée, la conjointe du quinquagénaire était visiblement très inquiète. «Il y était avec d'autres personnes. Ce sont elles qui m'ont appelée. Il a l'habitude d'y aller, mais moi, je n'y suis jamais allée. Je ne sais même pas à quoi ressemble le camp», a-t-elle commenté, en précisant qu'elle désirait ne pas être identifiée.

Au bout d'une trentaine de minutes, les pompiers sont revenus avec l'accidenté.

Le voisin du blessé, Vital Desgagnés, suivait derrière. Il a été aux premières loges de cet inquiétant épisode. «Je ne l'ai pas vu tomber, mais on s'est tout de suite dirigés vers lui. Nous étions quatre au camp de chasse. Sur le coup, il a perdu connaissance. Mon garçon a suivi ses cours de premiers soins, alors il l'a stabilisé. On lui a mis de la glace au visage. Il était tout enflé et en sang. Mario (l'accidenté) a fini par reprendre connaissance. Il nous parlait, mais il était vraiment confus», relate cet ami qui donnait un coup de main à l'homme de 51 ans pour la construction du camp de chasse.

Selon M. Desgagnés, les hommes disposaient de tous les outils nécessaires pour assurer leur sécurité. Il croit donc qu'il s'agit d'un triste concours de circonstances, voire d'une simple malchance.

L'homme de 51 ans a finalement été transporté à l'hôpital de Chicoutimi, alors qu'il se trouvait dans un état jugé stable par les ambulanciers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer